Publié le 02/07/2010 à 00h00 /

L'humain au coeur des priorités pour la MSA Sud-Aquitaine

// Voilà  un an, les caisses des Landes et des Pyrénées-Atlantiques fusionnaient. Le bilan de cette union, présenté en assemblée générale la semaine dernière à  Bayonne, est «très positif».

Sans fanfaronnade, les dirigeants de la MSA Sud Aquitaine dressent un bilan très positif de l'an 1 de la fusion des caisses des Landes et des Pyrénées-Atlantiques. Réunis en assemblée générale le 25 juin dernier à  Bayonne, les délégués cantonaux ont notamment pu observer que « bon nombre d'objectifs ont été réalisés », selon les propres mots du directeur général, Éric Dalle. Ce dernier ne veut surtout pas tomber dans « l'autosatisfaction », soulignant que la Mutualité sociale agricole devra « poursuivre ses efforts pour répondre aux attentes des adhérents ». Proche des adhérents Les élus souhaitent baser leur politique sur « la proximité et la qualité de service ». Une qualité reconnue puisque selon une récente enquête de satisfaction, la MSA Sud Aquitaine est arrivée au premier rang national au niveau de l'accueil et du conseil. « Il faut ici saluer l'effort de réactivité et de qualité de nos services qui reçoivent 2 100 appels par jour », lance M. Dalle. La recherche perpétuelle de cette qualité de service transpire notamment dans la conduite d'une évaluation de la politique de la MSA en matière d'actions sanitaires et sociales. « Il ressort un besoin d'informations plus régulières et plus précises », note le directeur général. Côté bilan, la MSA Sud Aquitaine a délivré 582 millions d'euros de prestations (101 000 retraités, 89 000 personnes protégées en assurance maladie et 10 559 familles). Dans le domaine social, l'année 2009 aura été marquée par l'entrée en vigueur du revenu de solidarité active (RSA). « Ce fut un chantier lourd qui a nécessité un investissement important en matière d'information et d'accueil de nos adhérents », explique Éric Dalle. La MSA a ainsi traité 1 066 demandes. En matière de retraites, la caisse a enregistré une baisse des demandes, due notamment à  « l'allongement de la durée d'assurance, conjuguée à  la mise en place de règles plus restrictives en matière de régularisation et de rachats de cotisations ». L'assurance maladie n'a pas connu de grande réforme en 2009. Le directeur général souligne cependant « les efforts concernant l'accès aux droits pour les plus démunis en particulier ». Il rappelle également la mise en place d'une complémentaire obligatoire pour tous les salariés non-cadre de la production agricole. « Des accords locaux ont été signés fin 2009 entre les assureurs et les représentants de la profession », souligne Éric Dalle. La MSA Sud Aquitaine a, d'autre part, poursuivi sa politique de prévention, participant activement à  la maîtrise des dépenses de santé via de nombreuses actions de contrôles et d'informations. Concernant les risques professionnels, M. Dalle souligne « un taux de participation élevé » aux examens réalisés dans les entreprises. Les visites destinées aux jeunes agriculteurs se sont également développées, « en étroite collaboration avec les conseillers en prévention », comme les démarches de préventions auprès des scolaires.Enfin, la MSA a pris une part active dans la mise en place des différents plans de soutien à  l'agriculture. « Près de 4 500 agriculteurs et entreprises agricoles ont pu bénéficier de prise en charge de cotisations, pour un montant total de près de 5 millions d'euros, financés par l'État et la MSA », rappelle le directeur général. Yannick AllongueNouvelle agence La fusion entre les caisses des Landes et des Pyrénées-Atlantiques a donné naissance à  un nouveau petit : l'agence pluri-départementale d'Aire-sur-l'Adour. « Ce projet s'est concrétisé avec la signature il y a quelques semaines de l'acte notarié et l'engagement des travaux », souligne le directeur général de la MSA Sud Aquitaine, Éric Dalle. Cette création marque la volonté de la Mutualité sociale agricole de renforcer son service aux adhérents par un accueil de proximité. L'agence d'Aire-sur-l'Adour vient donc compléter le maillage territorial de la caisse régionale, après la création en 2008 de l'agence de Pissos,et les travaux de mise aux normes handicapés decelle de Bayonne en 2009.

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×