Publié le 09/08/2010 à 14h10 /

Dix ans de succès de Boeuf à  la plage

//  Le succès de la manifestation ne se dément pas auprès du grand public, avec une grosse affluence ce jeudi 5 août à  Vieux-Boucau devant le stand des éleveurs bovins et au repas du soir.

Une fois de plus Boeuf à  la plage a fait le plein. La dixième édition qui s'est déroulée le jeudi 29 juillet à  Vieux-Boucau a encore été plébiscitée par de nombreux estivants. Situé en plein coeur de la station, entre le marché et le centre-ville, le stand des éleveurs bovins est, il est vrai, un passage obligé pour tous les piétons qui déambulent dans le village. Mais les touristes font plus que traverser l'esplanade occupée par les agriculteurs. Ils s'arrêtent, admirent les animaux, discutent avec les exploitants et surtout goûtent les produits de qualité qui leur sont offerts. Mais doux et vin du Tursan Durant la matinée, douze kilos de pavé de boeuf, plusieurs dizaines de litres de lait et de vin de Tursan, quinze kilos d'épis de mais et près de deux cents litres de pop-corn ont ainsi été dégustés. Car cette année encore, les éleveurs ne sont pas venus seuls et ont entraîné dans leur sillage les viticulteurs du Tursan, fidèles de la première heure, et les producteurs de mais doux dont c'était la deuxième participation. « L'année dernière a été un tel succès que nous ne pouvions que revenir accompagner le Boeuf à  la plage, s'enthousiasme Jean-Paul Lataste, président de l'AGPM mais doux. Les gens ne connaissent pas le produit. Même si nous restons dans notre rôle de producteurs, la promotion nous intéresse, et nous rencontrons à  Vieux-Boucau un important potentiel de consommateurs. » Si les adultes sont les premiers visés par la manifestation, Boeuf à  la plage n'en oublie cependant pas les plus jeunes. De multiples animations leur sont réservées. Comme à  l'accoutumée, des jeux de questions réponses dotés de petits cadeaux de la FDSEA (stylos en amidon de mais, casquette) sont organisés tout au long de la matinée. La traite de la vache laitière remporte également un franc succès. Mais l'attraction qui a comblé les plus petits cette année reste sans conteste la nouveauté 2010 : la course de vaches miniatures. À un rythme effréné, elles se sont enchaînées toute la matinée, faisant s'affronter par groupe de cinq, des bambins tentant de rebondir, avec plus ou moins de fortune, sur des animaux en plastique à  la stabilité toute précaire Amusement garanti pour les enfants et franches rigolades du côté des parents spectateurs. 1100 convives ne craignent pas l'orage La journée s'est, comme chaque année, terminée autour d'un grand repas en plein air sur la place du fronton. Les organisateurs ont craint pour la météo en fin d'après-midi alors que les nuages se faisaient menaçants. Mais leurs inquiétudes ont disparu vers 18 heures, en même temps que le ciel s'est dégagé. Au final, 1 100 convives se sont partagé le boeuf à  la broche de 462 kg qui cuisait depuis le matin devant les arènes. Durant l'apéritif, Hervé Lard, un des initiateurs de ce rendez-vous, a fait l'historique de la manifestation et remercié ses initiateurs, tandis que Jean-Luc Capes a salué les partenaires actuels. Chaque participant s'est en outre vu offrir une petite vache en mousse, pour marquer la dixième édition. Cécile Agusti

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×