Publié le 13/08/2010 à 11h44 /

Surveillance des cirphis : relevé du 09 août

// 

Le troisième relevé du réseau de piégeage a eu lieu le 9 août.
Aucun papillon Cirphis n'a été piégé, par contre des chenilles ont été observées, à  Itxassou et en nombre plus abondant à  Arbonne ; les deux prairies concernées sont des prairies bien repoussées déjà  (végétation à  15 – 20 cm de hauteur d'herbe), au contraire de la plupart des autres sites d'observation.
Les chenilles en question sont celles de la seconde génération, de stade toutefois plus avancé (25 mm) à  Arbonne par rapport à  Itxassou (20 mm maximum). Bien qu'importantes sur le site d'Arbonne, les niveaux de présence ne justifient encore qu'une surveillance accrue, voire une fauche si les dégàts deviennent importants. Des morsures sur mais ont également été observées sur Biarritz, sans présence notable toutefois de chenilles. D'autres parcelles de mais (Iholdy, Juxue) ont été observées, sans résultat.
Pour les repérer et les reconnaître
- Les premiers signes visibles sont des découpes sur les limbes des feuilles des graminées (dactyle le plus souvent ; mais des graminées tardives, qui arrivent à  épiaison en ce moment, peuvent aussi porter ces traces de morsures), morsures pouvant toutefois être confondues avec celles occasionnées par des sauterelles ou des criquets. Des déjections sur les soies, les extrémités d'épis de mais pour les semis tardifs, et à  la base des touffes de graminées sont aussi des indices de présence notable de cirphis.
Si des morsures sont visibles, il faut regarder au pied des touffes d'herbe ; les chenilles sont peu mobiles, et si les morsures sont leur fait, elles sont probablement encore à  proximité, au contraire des criquets et autres sauterelles.
- Les chenilles cirphis peuvent être de taille très variable (jusqu'à  4 cm), correspondant à  différents stades de leur développement.
Leur couleur peut également varier, allant du noir au jaune pàle. Les chenilles présentent cependant toutes un réseau de lignes caractéristiques sur la longueur de leur corps : une bande jaunàtre sur le côté, et trois lignes blanchàtres sur le dos.
Les papillons cirphis, de couleur brun clair et de 3 cm environ d'envergure, sont identifiables à  la position de leurs ailes au repos (étalées de part et d'autre du corps), et par la tàche claire sur chacune de leurs ailes.
Les papillons ne devraient toutefois pas être visibles avant une quinzaine de jours.
Pour toute question ou signalement, n'hésitez pas à  contacter la chambre d'agriculture 64
Marie-Claude Mareaux, chambre d'agriculture 64.
mc.mareaux@pa.chambagri.fr. Tél. : 05 59 80 69 92

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×