Publié le 16/09/2010 à 15h21 /

Des foyers de maladie d'Aujeszky découverts récemment en Pyrénées-Atlantiques

// 

Le département des Pyrénées-Atlantiques, comme le reste du territoire national, était jusqu'à  présent statutairement indemne de cette maladie chez les porcs domestiques. Des mesures ont donc été rapidement mises en oeuvre pour circonscrire la maladie, sous la coordination de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP, ex-DDSV), en lien avec les organisations professionnelles et avec l'appui d'experts scientifiques.
Les deux foyers identifiés à  ce jour se situent l'un à  Alos-Sibas-Abense, l'autre à  Uhart-Cize. Les élevages situés dans un rayon de 5 km environ autour de ces foyers, ainsi que les élevages ayant acheté des porcs en provenance d'un des foyers, ont été placés sous arrêté préfectoral de mise sous surveillance. Les mouvements de porcs sont interdits depuis ces élevages, sauf à  destination directe d'un abattoir, sous laissez-passer délivré par la DDPP des Pyrénées Atlantiques, dans le respect des règles de biosécurité pour leur transport.
Pour les autres élevages, les mouvements de porcs hors du département des Pyrénées-Atlantiques sont actuellement limités, en application des règles européennes (directive 2008/185/CE).
En France, tous les mouvements entre le département des Pyrénées Atlantiques et les autres départements se feront sous laissez-passer sanitaire délivré par la DDPP des Pyrénées Atlantiques :
- Les porcs de boucherie peuvent être envoyés vers un abattoir, sans déchargement intermédiaire.
- Les autres porcs pourront être expédiés vers un autre département après une période de quarantaine et sous réserve du respect de conditions sanitaires dans l'élevage d'origine (délai de détention, tests sérologiques réguliers).
Au sein de l'Union européenne, les échanges demeurent possibles à  destination de certains pays sous certaines conditions (notamment Belgique, Espagne et Italie). La DDPP précisera les conditions lors de l'élaboration du certificat d'échanges intracommunautaires. Le respect de ces mesures est fondamental pour recouvrer rapidement le statut indemne de cette maladie pour nos filières.
Contacts :
DDPP : ddpp@pyrenees-atlantiques.gouv.fr - 05 59 02 10 80
AREPSA : arepsa@inpaq.fr – 05-59-04-49-35


La Maladie d'Aujeszky en quelques mots
La Direction départementale de la protection des populations rappelle que l'homme n'est en aucune façon concerné par la maladie d'Aujeszky (la viande peut d'ailleurs être consommée).
La maladie d'Aujeszky est une maladie hautement contagieuse. Elle touche habituellement les suidés (porcs, sangliers) et accidentellement les bovins, ovins et carnivores. Le virus atteint le système nerveux chez toutes les espèces affectées, plus les poumons et l'appareil génital chez les suidés. Il peut également se propager sans symptômes cliniques chez les porcs, ou avec des symptômes qui passent inaperçus.
La France est indemne de maladie d'Aujeszky depuis mars 2008. Cependant la maladie circule chez le sanglier sauvage.

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×