Publié le 24/09/2010 à 11h35 /

Foyers de la maladie d'Aujeszky dans des élevages de porcs des Pyrénées Atlantiques

// 

Récemment, cinq foyers de maladie d'Aujeszky ont été découverts dans des élevages de porcs situés sur les communes d'Alos-Sibas-Abense, Esterençuby, Saint-Etienne de Baigorry, Saint-Jean-le-Vieux et Uhart-Cize. Ils concernent un élevage naisseur de 42 truies et quatre détenteurs de 2 à  14 porcs charcutiers. Seul le département des Pyrénées-Atlantiques est aujourd'hui concerné. Cette maladie n'est pas transmissible à  l'homme et la viande peut être consommée.
La France continentale était indemne de maladie d'Aujeszky. La perte de ce statut génère des conséquences économiques pour la filière porcine. Des mesures pour circonscrire la maladie sont mises en oeuvre sous la coordination de la Direction départementale de la protection des populations, en lien avec les organisations professionnelles et avec l'appui de spécialistes du domaine :
- Élimination rapide des foyers porcins (indemnisée par l'État) ;
- Prélèvements et analyses dans les élevages à  proximité (dans un rayon de 5 km autour des foyers) et dans les élevages, l'ensemble étant pris en charge par l'État ;
- Restriction des mouvements de porcs à  partir des périmètres de restriction (rayon de 5 km) et en sortie du département ;
- Rappel des mesures de biosécurité en élevage ou pour le transport des animaux.
L'application de ces mesures est la garantie pour recouvrer rapidement le statut indemne de cette maladie dans le département. Contacts : DDPP (ddpp@pyrenees-atlantiques.gouv.fr ou 05 59 02 10 80) ou Arepsa (arepsa@inpaq.fr ou 05 59 04 49 35)

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×