Publié le 30/09/2010 à 13h58 /

L'Adema veut former les chômeurs aux métiers agricoles

// Le «Â Village de l'emploi » qui se tenait jeudi 30 septembre à  Pau a donné lieu au lancement de l'Adema : un nouveau dispositif destiné à  favoriser l'accès des demandeurs d'emploi aux métiers agricoles.

François Doumecq, président de l'Adefa, Henri Biès-Péré, vice-président et Marie-Claude Chauveau, directrice du CFPPA de Pau Montardon ont présenté les modalités du nouveau dispositif d'accès aux métiers agricoles. © Le Sillon.
Une nouvelle fois, l'agriculture était très présente le jeudi 30 septembre au Village de l'emploi à  Pau. Cette nouvelle édition a permis de mettre en relation demandeurs d'emploi, entreprises, étudiants et collégiens, professionnels de la formation ou de l'aide à  l'insertion professionnelle.
L'événement était organisé autour de différents pôles. Sous le chapiteau « Découverte des métiers » se côtoyaient ainsi des univers aussi divers que la chimie, la métallurgie, l'aéronautique, le BTP, l'éducation, l'agriculture et l'agroalimentaire, les métiers des laboratoires, de la santé, du social, de l'aide à  la personne, la gendarmerie, la police, l'armée, les pompiers
Au pôle « Entreprise », les candidats en recherche d'emploi ont trouvé un espace « coaching » pour préparer l'entretien d'embauches). Le pôle « Création d'entreprise a quant à  lui permis à  des chefs d'entreprise de témoigner sur leur propre parcours et d'apporter leurs conseils aux porteurs de projets. Autre lieu très visité, le pôle « Accompagnement « dans lequel les visiteurs ont pu rencontrer des conseillers mission locale.
Enfin, le pôle « Europe » permettait de dénicher toutes les informations nécessaires concernant les emplois dans l'Union européenne et les partenaires qui peuvent aider les travailleurs à  l'étranger.
L'Adefa lance l'Adema
Très impliquée dans l'organisation de ce village de l‘emploi, l'Association départementale pour l'emploi et la formation en agriculture (Adefa) a souhaité cette année mettre l'accent sur les possibilités d'emploi procurées par « l'agriculture de proximité ». Selon le président de l'Adefa, François Doumecq, les circuits courts de commercialisation constituent un secteur en développement mais encore peu structuré. Ils ouvrent des perspectives de nouveaux débouchés, notamment en matière de transformation mais aussi de communication.
L'Adefa a aussi profité de l'événement pour donner le coup d'envoi officiel de son nouveau dispositif « d'accès des demandeurs d'emploi aux métiers agricoles » (Adema). Le président Doumecq et le vice-président Henri Biès-Péré ainsi que la directrice du CFFPPA de Pau-Montardon, Marie-Claude Chauveau ont présenté le détail de ce dispositif qui consiste en un parcours de 22 jours de formation :
- d'abord en centre (4 jours) afin de présenter aux candidats la palette des métiers agricoles,
- puis en exploitation en fonction du choix de la filière choisie (15 jours)
- et enfin, de nouveau en centre (3 jours) pour le bilan : Il peut se voir proposer un emploi ou bien le candidat pourra entreprendre une formation professionnalisante dans le métier qu'il aura découvert.
Malgré un contexte aujourd'hui difficile, l'agriculture reste un secteur créateur de ressources et d'emplois, insiste Henri Biès-Péré : «50 nouveaux CDI chaque année » précise M. Doumecq. Il importe donc de continuer d'informer les jeunes sur les offres proposées par les différentes filières, notamment dans le secteur de l'élevage.
Guy Mimbielle
Pour toute précision complémentaire, consulter le site www.fafsea.com/adema.
L'Adema en 5 étapes
» Étape 1 - Je prends contact avec mon conseiller emploi qui m'oriente vers un centre
de formation référencé.
» Étape 2 - Je suis reçu(e) par le centre de formation qui m'aide à  valider mon projet.
» Étape 3 - Je pars 4 jours en centre de formation. Je choisis un secteur agricole qui m'intéresse. J'apprends les premières bases du métier. Je trouve une entreprise avec l'appui du centre de formation.
» Étape 4 - J'effectue 3 semaines de stage dans une entreprise
agricole. Je découvre les activités de l'entreprise. J'apprends des
gestes professionnels.
» Étape 5 - Je retourne 3 jours dans mon centre de formation. Avec l'aide du formateur référent, je fais le bilan de mon stage et je construis mon projet emploi
» Précision importante - La personne intégrant le dispositif a le statut de stagiaire de la formation professionnelle. À ce titre, elle ne perd pas ses indemnités d'assurance chômage. Si elle n'en perçoit pas, une allocation
spécifique d'un montant de 667 euros pour un mois complet
lui est versée par le Fafsea.

Pour s'inscrire, contacter : le CFPPA de Montardon au 05.59.33.15.20
ou bien la maison familiale rurale de Mont au 05.59.67.64.52.

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×