Publié le 05/10/2010 à 08h54 /

La FDSEA des Landes renouvelle ses instances

// Le mandat 2007 – 2010 des présidents des syndicats locaux s'achève et le réseau de la FDSEA entre en phase d'élections, de l'échelon local au national. Tous les syndicats locaux des Landes sont donc appelés à  procéder à  leur renouvellement même si c'est l'ancien bureau qui est reconduit.

En face de chaque collectivité territoriale ou administration, la FDSEA est une force de proposition et/ou un aiguillon. © Le Sillon
Cette semaine, la FDSEA adressera à  tous les présidents locaux, les procès-verbaux de renouvellement de leur syndicat. Ils devront déposer les deux procès-verbaux de couleur bleue à  la mairie où est enregistré leur syndicat. Le maire devra par la suite transmettre un formulaire bleu et le récépissé de dépôt au procureur de la République. Le second procès-verbal bleu sera quant à  lui destiné aux archives de la mairie.
Il est demandé à  chaque président de conserver une copie du procès-verbal bleu. Quant au procès-verbal de couleur jaune (feuille double), il devra être retourné à  la FDSEA à  Mont-de-Marsan avec une copie du récépissé de dépôt délivré par la mairie. Ce formulaire sert à  désigner les délégués locaux des sections spécialisées (mais, irrigation, lait, viande, palmipèdes, avicole, anciens exploitants, agricultrices, preneurs). Chaque syndicat local devra être renouvelé avant l'assemblée de l'union cantonale prévue courant novembre.
En face de chaque collectivité territoriale ou administration, la FDSEA peut être force de proposition et/ou un aiguillon. « Lorsque nous n'y sommes pas, d'autres décident pour nous sans toujours prendre en compte les incidences sur le fonctionnement de nos exploitations, sur le quotidien de notre métier » témoigne Jean-Marc Benquet, secrétaire général de la FDSEA. Avoir un syndicat local permet d'être attendu collectivement ! Ici, il est décidé de l'implantation d'un rond-point empêchant demain la circulation des engins agricoles. Là , il s'agira de participer à  l'élaboration d'un document d'urbanisme (PLU, carte communale) qui peut avoir des impacts négatifs sur l'activité agricole (plan d'épandage, implantation de bàtiment).
Préférons le collectif à  l'individuel
« Depuis trois ans, afin de redynamiser notre réseau, nous avons décidé de valoriser le rôle du responsable local en lui adressant “la lettre au président” et les comptes rendus du conseil d'administration de la FDSEA. Chaque président reçoit également, pour sa commune, les résultats de la CDOA (commission départementale d'orientation agricole) et les projets de vente traités par le comité technique Safer » précise Jean-Marc Benquet.
Le syndicat local est un lieu d'informations et de formation. À tout moment, les présidents locaux peuvent solliciter l'échelon départemental sur des sujets réglementaires, économiques (PAC, foncier), territoriaux (LGV). Le syndicat local doit être également un vrai lieu de convivialité, mais également de mobilisation pour la défense du métier.
Aux présidents de syndicats locaux, d'aujourd'hui et de demain, bon renouvellement !
Patrice Degos

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×