Publié le 14/10/2010 à 15h27 /

Voyage d'études agricoles avec l'association «Â Nuffields »

// Des jeunes agriculteurs landais ont accueilli dans leurs exploitations leurs homologues australiens.

Les 24 et 25 septembre 2010, six jeunes agriculteurs australiens ont fait une escale dans les Landes pour y découvrir son agriculture. Une visite qui s'effectuait dans le cadre d'un échange de l'association Nuffield (lire ci-dessous). Des anciens « Nuffields », c'est-à -dire des personnes qui ont déjà  bénéficié de la bourse les accueillaient. C'est là  un des éléments du fonctionnement de l'association : les anciens doivent être disponibles pour accueillir ainsi des stagiaires durant leur projet.
Jean Thoby leur a ainsi fait visiter sa pépinière à  Gaujacq et son conservatoire végétal. Ensuite direction les sables avec la découverte du vin de sable, puis le tri du mais semence en direct, la cueillette à  la ferme et l'aspergeraie chez Nicolas Gemain, jeune agriculteur à  Benesse Maremne et « Nuffield » depuis 2003. Le jeune homme, aussi secrétaire général des JA, a bénéficié de la bourse dans le cadre de son stage installation, pour un projet d'étude sur la cueillette à  la ferme.
Un sésame pour découvrir l'agriculture à  l'étranger
Son aventure l'a amené, dans un premier temps et avec d'autres « Nuffields », à  rencontrer de nombreux intervenants du monde agricole à  Bruxelles, en Grande Bretagne, aux États-Unis et au Canada. « En pays anglophone, l'association est un véritable sésame pour voir s'ouvrir toutes les portes du milieu agricole. En Grande Bretagne, les Nuffields sont même considérés comme l'élite du monde agricole. On a vraiment droit à  un accueil extraordinaire ». Après ce périple d'un mois, le jeune agriculteur, est parti pendant 3 mois à  la découverte de la cueillette à  la ferme dans plusieurs exploitations britanniques, souvent accueilli par des membres de l'association. « Dans ce pays, la cueillette à  la ferme est très développée. J'ai beaucoup appris, mais n'ai hélas pas encore eu le temps de mettre en place sur mon exploitation tout ce que je souhaitais ».
Quatre agriculteurs landais ont déjà  profité de cette opportunité. Ils ont été accueillis par d'autres membres de l'association et ont régulièrement l'occasion de recevoir à  leur tour les stagiaires du monde entier. « Ces échanges entre agriculteurs sont riches d'enseignements autant du côté des visiteurs que de leurs hôtes, même si en anglais ce n'est pas toujours facile ! ». C'est actuellement la période des inscriptions pour décrocher la bourse 2011. « N'hésitez pas à  envoyer votre candidature ! ».
Dominique Maurel

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×