Publié le 27/10/2010 à 16h02 /

La société Xingarbi des Aldudes primée pour son innovation

// Le ministre de l'agriculture Bruno Le Maire a remis officiellement, le 18 octobre au SIAL, les prix du concours national de la création d'entreprises agroalimentaires organisé par l'Agropôle d'Agen.

Pour sa 17e édition, le jury présidé par Jean-François Poncet a récompensé trois jeunes entreprises. Le premier prix dans la catégorie « création » est revenu à  l'entreprise Noovel dirigée par Henri Baissas, expert comptable de formation au départ. Installé à  Saint-Cyprien dans les Pyrénées-Orientales, le lauréat développe et exploite un procédé innovant de panification. La nouveauté réside dans la réalisation d'une pàte qui permet d'augmenter significativement le rendement de production. Le pain issu de ce procédé est un produit plus aéré qu'un pain traditionnel avec une croûte très fine et croustillante et une mie alvéolée. Son taux d'hydratation plus élevé lui permet de rester consommable plus longtemps, le produit supportant très bien la congélation.
Le premier prix dans la catégorie « développement » a été attribué à  Pac Vending. Son patron Romain Canicas, àgé de 30 ans, implanté à  Pessac en Gironde a mis au point un terminal de cuisson automatisé et innovant permettant de cuire et de distribuer une baguette de pain chaude en moins d'une heure trente.
Un procédé de dégraissage des jambons à  l'air chaud Un deuxième lauréat a été récompensé dans cette catégorie « développement ». Il s'agit de la société Xingarbi installée aux Aldudes dans les Pyrénées-Atlantiques, société créée par les cinq associés : Claude Carniel, ingénieur directeur-général de la SARL, Pierre Oteiza, co-gérant de la SARL du même nom, inventeur du procédé, Daniel Pujol créateur de la mission agroalimentaire des Pyrénées, Jacques Blandie et Jacques Heguy. La société fabrique et commercialise des machines industrielles exploitant un procédé innovant intervenant dans la fabrication du jambon sec.
La majorité des fabricants panent le jambon sec avant l'affinage. La pane est un mélange de graisse et de farine appliqué sur la face viande du jambon afin d'optimiser l'affinage. Or, avant transformation et conditionnement, le jambon doit être débarrassé de cette pane. Cette opération se fait aujourd'hui par lavage à  l'eau chaude, entraînant une consommation d'eau importante (20 litres/jambon) et des rejets de graisses très importants. Le procédé mis au point par Xingarbi est une méthode unique de dégraissage des jambons, par soufflage d'air chaud sous pression. L'entreprise a développé deux machines de nettoyage des jambons qui utilisent ce procédé. L'intérêt industriel de ce système est multiple, une cadence de nettoyage élevée, une consommation d'eau nulle, une très forte diminution des rejets de graisse dans les eaux usées, un investissement inférieur de 50 % à  celui des machines lavant à  l'eau.

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×