Publié le 02/11/2010 à 09h30 /

Nouvelle campagne de vaccination contre la FCO

// Certains principes sont actés mais d'autres sont encore en discussion pour la prochaine campagne.

© Réussir
Si les conditions précises de mise en oeuvre de la nouvelle campagne de vaccination contre le fièvre catharrale (démarrant le 2 novembre 2010) ne font pas encore l'objet d'une note de service, un certain nombre de principes ont été actés lors du comité de pilotage national de la FCO, le 20 octobre dernier, et notamment le caractère volontaire de la vaccination contre le serotype 1 et 8 de la FCO et la possibilité donnée aux éleveurs de choisir de vacciner eux-même, ou par le biais de leur vétérinaire, les animaux destinés à  rester sur le territoire français. En revanche, en ce qui concerne les animaux destinés à  sortir du territoire français, des accords bilatéraux sont en cours de négociation et seraient applicables à  partir du 1er janvier 2011 (aussi jusqu'à  cette date les conditions actuelles d'échanges entre pays restent en vigueur). Donc, à  partir du 1er janvier 2011, pour l'Espagne : la France et l'Espagne seraient considérées comme une même zone réglementée par rapport aux sérotypes 1 et 8, et donc l'envoi d'animaux pourrait se faire sans contrainte particulière, sous réserve que rien n'évolue (nouveau foyer, nouveau serotype). Pour l'Italie : le protocole évolue peu mais serait étendu aux ovins (en plus des bovins). En ce qui concerne l'exigence de vaccination « certifiée », donc faite par un vétérinaire, elle serait maintenue pour les animaux de plus de 90 jours. Et pour les animaux de moins de 90 jours, la condition « cheptel d'origine » vacciné évoluerait vers la notion de « mère » vaccinée (mais toujours par le vétérinaire) Les éleveurs qui exportent des animaux de moins de 90 jours (notamment vers l'Italie) entre le 2 novembre et le 31 décembre 2010 et dont la date anniversaire du rappel de vaccination du troupeau tombe dans cette même période, ils devront réaliser ce rappel afin que le troupeau soit considéré comme « valablement vacciné » et ainsi permettre l'exportation des jeunes animaux.

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×