Publié le 26/11/2010 à 10h30 /

Mutations économiques : la carte à  jouer des coops

// Les coopératives agricoles ont une mission d'accompagnement des agriculteurs pour les aider à  relever les défis et s'adapter aux mutations économiques en cours.

Pour Jacques Weill, directeur de la fédération régionale des coopératives agricoles, les coopératives peuvent apporter des solutions à  certaines des problématiques économiques qui se font jour. Ainsi, elles subissent certes la volatilité des marchés, mais ont la possibilité d'agir si elles regroupent suffisamment leur offre, pour atteindre la taille critique nécessaire à  l'attaque des marchés mondiaux.
« A-t-on une bonne vision de cette taille critique dans le Sud-Ouest ? » s'interroge t il, donnant l'exemple des deux coopératives Euralis et Maisadour considérées comme les plus importantes dans la région. « Elles ne sont respectivement que 11e et 15e au niveau français. Il y a une agriculture du Nord et une du Sud ». Pour atteindre les bonnes tailles critiques, la stratégie est l'alliance entre coops sur des projets, tels le poulet ou les légumes
Stratégies d'alliance
Ces alliances permettent aussi de regrouper l'offre commerciale pour s'imposer avec des volumes, une marque et une différenciation des produits face à  la concentration de la distribution. « Les unions de coopératives doivent être basées sur le marché. La démarche part de l'aval et remonte jusqu'au sociétaire qui produit ce que veut le marché ».
Une telle démarche passe aussi par la structuration des filières et la contractualisation. Ces stratégies imposent un haut niveau de management des coopératives par les agriculteurs : « les besoins en formation sont donc énormes, tant au niveau des administrateurs, que des sociétaires qui doivent comprendre la stratégie de leur coopérative ».
Dominique Maurel

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×