Publié le 21/12/2010 à 00h00 /

Prix en viande bovine : la FNB secoue le gouvernement

// Les éleveurs de bovins-viande de la FNB « ne peuvent plus attendre » les avancées réclamées sur la formation des prix dans la filière, donc sur le revenu des éleveurs, indiquent-ils par voie de communiqué. « Leur survie économique est en jeu », martèle la FNB.

Pour faire cesser « les tours de passe-passe de l'aval », elle attend « des comptes du président de l'observatoire des prix et des marges, Philippe Chalmin, et des services mobilisés pour ce travail, FranceAgriMer et le ministère de l'Économie ». De plus, la FNB réclame une hausse « indispensable » des prix des animaux, « justifiée par la situation de marché ». Et les acteurs de l'aval s'y sont engagés très récemment, rappellent les éleveurs. À l'observatoire, on demande aussi de « mettre à  plat les pratiques et niveaux de prix » des intermédiaires en amont de l'abattage. Aux pouvoirs publics, on réclame de « veiller à  fournir les vraies informations de marché et de les contrôler » et de mettre en place la cellule interministérielle promise pour l'exportation pays tiers.

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×