Publié le 21/01/2011 à 14h26 /

La filière porcine française porte plainte contre le dumping social allemand

// Lancé au moment du Space en septembre dernier, le collectif contre le dumping social a déposé plainte à  Bruxelles contre l'Allemagne. Sont visées les infractions en matière de droit du travail concernant la main d'oeuvre étrangère employées dans les abattoirs d'outre-Rhin.

Né en Bretagne de l'initiative du comité régional porcin, du Sniv/SNCP et de l'Union des groupements de producteurs de viande de Bretagne, ce collectif regroupe désormais la plupart des organisations professionnelles de la filière porcine (FNP, Inaporc, Coop de France) ainsi qu'Interbev. Après avoir recueilli 10.000 signatures, le collectif a décidé de déposer une plainte, le 12 janvier, auprès de la Commission de Bruxelles contre l'Allemagne. Celle-ci est accusée de détourner les textes communautaires en matière de droit du travail, en d'autres termes de faire passer du travail intérimaire pour une prestation de service. Distorsions de concurrence Dans la ligne de mire : la filière porcine dans laquelle les abattoirs allemands emploient jusqu'à  90 % de main-d'oeuvre étrangère venue de Pologne, de Roumanie, d'Ukraine et de Bulgarie avec des salaires très bas. Entre 3 et 7 euros de l'heure, contre 9 à  15 euros de l'heure pour des employés allemands et une vingtaine d'euros pour les salariés français Ce qui engendre des distorsions de concurrence qui deviennent de plus en plus inacceptables au fil du temps avec la filière française. En dix ans la production porcine chez nous a reculé de 1 %, alors que celle de l'Allemagne a fait un bond de 23 %.

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×