Publié le 02/02/2011 à 08h51 /

Crise porcine : vers l'ouverture du stockage privé

// Pour limiter les effets de la crise de la dioxine sur le marché, la Commission de Bruxelles devrait annoncer prochainement l'ouverture d'une opération de stockage privé pour la viande porcine.

Je suis prêt à  ouvrir dès cette semaine, ou au comité de gestion de la semaine prochaine, la mesure d'aide communautaire au stockage privé s'il y a le moindre risque de dégradation de la situation du secteur porcin ». Dacian Ciolos, le commissaire européen à  l'Agriculture, a annoncé aux ministres de l'Agriculture réunis à  Bruxelles, le 24 janvier, un prochain déclenchement du régime d'aide au stockage privé pour la viande de porc. « Il est un fait que les prix de marché devront refléter tôt ou tard cette hausse des coûts de production, mais nous devons constater que nous en sommes loin », a-t-il ajouté. Avant d'évoquer les effets dévastateurs de la crise de la dioxine sur les prix, particulièrement en Allemagne, mais aussi en France, en Belgique, en Pologne et aux Pays-Bas. Par ailleurs, le commissaire européen s'est prononcé formellement sur la création d'un groupe consultatif de suivi de la conjoncture porcine. Ce groupe qui sera élargi aux experts des États membres ainsi qu'aux professionnels de la filière devrait se réunir pour la première fois, le 8 février. D'ores et déjà , il lui a donné sa feuille de route sur laquelle ces personnalités devront réfléchir : d'abord la création de fonds mutuels et d'assurance-revenu esquissés dans la prochaine PAC 2014-2020, la promotion de la viande porcine européenne et puis l'avenir des dispositifs communautaires de gestion des marchés. Bruno Le Maire s'est félicité de l'approche de la Commission à  Bruxelles. Et notamment de son intention de déclencher le stockage privé ainsi que sa proposition de réunir un groupe de travail élargi. « C'est exactement ce que demande la France depuis quelques jours », a souligné le ministre. La Hongrie donne le mauvais exemple Ceci étant, les différents pays européens ne jouent pas la solidarité dans cette crise. La Hongrie, par exemple, qui préside le Conseil des ministres a décidé de procéder à  des contrôles systématiques sur la viande de porc en provenance d'Allemagne. Des mesures qui aboutissent à  un quasi-embargo selon la Commission de Bruxelles. Ce qui a suscité une vigoureuse réaction du commissaire à  la santé, John Dalli. « Si les États membres choisissent des mesures nationales plus contraignantes, il sera difficile de convaincre les pays tiers de ne pas prendre des mesures pénalisantes », a-t-il déclaré. D'ores et déjà , trois pays tiers, la Russie, la Chine et la Corée du Sud bloquent l'importation de viande porcine allemande.  D'ailleurs Bruxelles commence à  tirer les leçons de cette crise de la dioxine. Le commissaire a fait savoir à  l'issue du Conseil des ministres qu'il allait travailler sur plusieurs pistes pour éviter qu'un incident de ce type ne se reproduise à  l'avenir. Ainsi a-t-il évoqué la séparation stricte des lignes de production de graisses à  usage industriel et de graisses à  usage alimentaire, la délivrance « d'autorisations obligatoires » pour les usines produisant acides gras et graisses. Il s'est également prononcé pour un renforcement des contrôles des matériaux à  risque et des laboratoires privés. Ceux-ci auraient l'obligation de signaler aux autorités sanitaires les tests positifs à  la dioxine. Un nouveau texte dans ce sens devrait être adopté prochainement. Les modalités du stockage privé Dacian Ciolos a annoncé officiellement le déclenchement du stockage privé pour la viande porcine à  partir du 27 janvier. La période de stockage est fixée pour une durée de trois à  cinq mois avec une éventuelle prolongation si la situation de marché l'exige. La viande pourra être exportée sur le marché mondial après deux mois de stockage mais sans restitution. Le commissaire s'y est opposé formellement. « Les prix sont compétitifs et les restitutions n'auraient pas, en effet, de stimulation additionnelle » a-t-il indiqué.

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×