Publié le 21/03/2011 à 11h44 /

Des médailles en grappes pour la cave coopérative de Gan

// En lui décernant pas moins de six médailles, dont quatre d'or, le concours général agricole a couronné le travail de la cave coopérative de Gan et de ses producteurs.

L'ensemble du personnel de la cave coopérative, composé de 80 salariés, savoure les récompenses obtenues dans le cadre du concours général agricole. Ces médailles couronnent aussi le travail des 300 coopérateurs © F.B / Le Sillon
La cave coopérative de Gan débute l'année en fanfare. Encore auréolée d'une récolte 2010 providentielle, elle a trusté les récompenses à  l'occasion du concours général agricole de Paris. Au total, pas moins de six distinctions, et surtout quatre médailles d'or. « C'est un des plus beaux palmarès que l'on ait obtenu. Notre force, c'est aussi la régularité », se félicitent le directeur commercial, Bertrand Pédeflous et son adjoint Florian Poumès.
Ce palmarès se révèle d'autant plus positif, que ces médailles d'or ont été obtenues pour chacune des quatre couleurs qui composent l'appellation : blanc sec et doux, rosé et rouge. Deux médailles d'argent viennent compléter le palmarès. Les lauréats sont le domaine Oumprès 2009 (rouge), Oh ! Biarnesa 2010 (rosé), Grand Large 2010 (blanc sec) Vent d'Ange 2009 (blanc doux), chàteau Roquehort 2010 (sec) et Croix du Prince 2009 (doux). La reconnaissance du travail
Le concours général agricole fait figure de référence pour les professionnels du secteur. « C'est un concours organisé de manière très sérieuse et très stricte. Les préleveurs viennent directement ici prélever les échantillons afin qu'ils soient parfaitement représentatifs des produits que l'on propose », précise le directeur commercial. Même si elles ne garantissent pas forcément une croissance des ventes, ces récompenses représentent d'abord une vraie reconnaissance pour l'ensemble des acteurs de la cave coopérative. « C'est tout le travail des coopérateurs et du personnel de la cave qui est récompensé, insiste Bertrand Pédeflous. Les exigences dont nous faisons preuve tout au long de l'année payent ». En revanche, la présence de médailles sur les bouteilles peut s'avérer un moyen d'intéresser de nouveaux consommateurs. Cette distinction reste un gage de qualité. « Pour les clients réguliers, çà  ne change pas grand-chose. Mais cela peut permettre de susciter un premier achat chez de nouveaux clients Et si le vin plaît, ils se fidéliseront peut-être », note M. Pédeflous. Une bonne nouvelle ne venant jamais seule, cette moisson de médailles intervient à  l'issue d'une année 2010 marquée par une excellente récolte. Alors que la cave coopérative de Gan sortait de trois campagnes modestes à  l'égard des volumes produits, cette récolte providentielle a permis de retrouver une production en phase avec les attentes. Une récolte 2010 providentielle
Ainsi, ce millésime devrait permettre à  la structure de ne pas trop puiser dans des stocks, déjà  à  un bas niveau. « S'il existe une récolte idéale, elle doit ressembler à  celle de 2010, confirment les responsables de la cave. De très beaux vins sont d'ores et déjà  en train de sortir ». Aujourd'hui, la structure a réussi à  atteindre une activité commerciale en phase avec les volumes de productions.
Alors que, dans les vignes, la taille et le liage s'achèvent, une partie des résultats de la prochaine campagne est déjà  en train de se jouer. Intervenant très tôt dans la saison, le redoux observé depuis plusieurs jours laisse augurer quelques longues semaines de stress pour les producteurs. La menace des gelées nocturnes est encore bel et bien présente.
Du côté de la cave coopérative, les travaux du nouveau chai suivent leur cours. Ce nouvel outil de production devrait entrer en fonctionnement dans quelques semaines à  peine. De quoi envisager l'avenir sereinement.
Fabien Brèthes

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×