Publié le 27/05/2011 à 00h00 /

Le bulletin hebdomadaire "fourrage info"

// Cumul des températures au 23 mai 2011. Rappel des stades repères de la végétation et de l'utilisation optimale correspondante (en degrés jours °Cj, d'après INRA, 2011)

Les orages, très irrégulièrement répartis, de la semaine dernière ont apporté à  certaines zones une pluie précieuse pour les repousses, lorsqu'ils n'ont pas été trop violents. Beaucoup de secteurs sont cependant en phase de faible production d'herbe par manque d'eau, notamment le nord du département. À faire - Poursuivre les fenaisons, sur les parcelles les plus avancées, dès que le temps le permet. Retarder les coupes en espérant faire plus de rendement est illusoire et ne permettra de rentrer que du fourrage de moins bonne qualité que s'il avait été réalisé plus tôt. Autre avantage : les prairies, moins épuisées par les montées en graines, réagiront plus vite au retour des pluies. En cas d'ouverture au bétail, par manque d'herbe, de prairies initialement destinées à  la fauche et présentant des hauteurs de végétation élevées (au dessus des 15 cm habituellement recommandés : hauteur mi mollet), il convient de bien valoriser toute l'herbe disponible et d'éviter les gaspillages, par adaptation du chargement et conduite au fil (avec fil arrière si le temps de séjour dans la parcelle devait être supérieur à  5 jours). En conditions sèches, veiller à  ne pas trop « tirer » sur les pàtures, ce qui est souvent la position adoptée par réflexe, dans l'objectif de retarder au maximum l'affouragement. Mais ràper trop les prairies compromet les repousses, ce qui aggrave un peu plus une situation de manque et la prolonge jusqu'au retour de conditions climatiques plus favorables. Il est recommandé de continuer à  pratiquer un pàturage tournant, sans ouvrir toutes les surfaces, et en faisant attention à  ne pas diminuer les temps de retour sur une même parcelle. Quand les hauteurs d'herbe arrivent à  3-4 cm, les animaux doivent être maintenus et affourragés sur une seule parcelle « sacrifiée ». Pour ces zones où la pousse d'herbe est freinée faute de pluie, faire un point sur l'état de ses stocks disponibles, à  comparer aux besoins du troupeau (= bilan fourrager), pour pouvoir prendre des mesures si nécessaire.  Ce bulletin est le dernier de la saison. Il reprendra en fin d'hiver l'an prochain. Des articles sur les prairies continueront cependant à  paraître ponctuellement. Des suivis personnalisés sont également possibles, sur demande. Contact : Marie-Claude Mareaux, chambre d'agriculture des P.-A. Tél. : 05.59.80.69.92, mc.mareaux@.pa.chambagri.fr

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×