Publié le 09/09/2011 à 12h10 /

Humide, le mais se récolte tôt

// La récolte et le stockage du mais grain sous forme « humide » est une alternative qui s'avère souvent très rentable pour les éleveurs, a fortiori cette année, du fait du déficit fourrager.

La récolte et le stockage du mais grain sous forme « humide » peuvent être un choix particulièrement intéressant pour compléter un stock fourrager souvent déficient.
Cette année, la récolte et le stockage du mais grain sous forme « humide » peuvent être un choix particulièrement intéressant pour compléter un stock fourrager souvent déficient. Mais attention ! La qualité de cet aliment très énergétique est garantie par une récolte précoce et une mise en silo soignée.
1 Récolter avant le stade 30-32 % d'humidité du grain »
La valeur nutritionnelle du mais grain humide dépend de la qualité au moment de la récolte. De même, une récolte précoce d'un mais sain limite les risques sanitaires. À l'approche de la récolte, il est recommandé de visiter chaque parcelle afin de noter l'état de la culture (blessures, perforations par insectes foreurs, etc.).
Compte tenu du mode de conservation, l'objectif est de réaliser une récolte précoce, dès maturité physiologique C'est-à -dire dès l'apparition du point noir à  la pointe des grains. Ce stade peut être atteint vers 35 % d'humidité du grain dans les zones septentrionales, et 30 à  32 % plus au sud. Au-delà , il n'y a plus rien à  gagner à  laisser le mais au champ, si ce n'est une perte d'humidité sans intérêt et même dommageable pour une conservation sous forme humide. Rappelons que le risque de dégradation de la qualité sanitaire est plus important pour les récoltes les plus tardives.
Pour récolter des grains bien propres, au démarrage de chaque parcelle, il faut observer l'état des épis et ajuster les réglages de la moissonneuse-batteuse, quitte à  ralentir le chantier pour mieux nettoyer et rejeter les éventuels grains fusariés et les pointes d'épis. 2
Soigner la mise en silo »
La conservation du mais grain humide peut se faire sous deux formes différentes : l'ensilage de grains broyés (MGH) ou l'inertage de grains entiers (MGHE). Quelle que soit la solution retenue, il est fondamental de stocker immédiatement après la récolte, sans attendre et de bien évacuer l'oxygène de la masse pour garantir une bonne conservation.

3 Mais grain humide broyé ensilé (MGH) »
Le mais grain humide broyé ensilé se conserve en silo couloir, silo boudin ou silo tour. La finesse de broyage et un tassement efficace chasseront l'air de la masse. Les dimensions du silo doivent permettre une exploitation journalière suffisante pour limiter le temps d'exposition à  l'air du front d'attaque, et ainsi le risque de reprise en fermentation du mais. Il est recommandé d'exploiter quotidiennement toute la surface en contact avec l'air sur une épaisseur de 10 cm/j. Enfin, il conviendra de surveiller l'état de la bàche et de repérer les perforations éventuelles de rongeurs ou d'oiseaux tout au long de l'exploitation. Attention, un silo qui chauffe entraîne des pertes de matière sèche, des pertes de nutriments et une dégradation de la qualité sanitaire.

4
Mais grain humide entier inerté (MGHE) »
L'inertage consiste à  conserver le mais grain entier (non broyé) en absence d'air, en big-bag, silo souple ou silo tour. Quel que soit le contenant, il faut assurer une étanchéité parfaite à  l'air. La respiration des grains consomme rapidement l'oxygène interstitiel (15 heures après la fermeture du silo). Le gaz carbonique produit occupe alors le volume interstitiel, inhibant ainsi toute activité enzymatique. Le big bag, mode de stockage le moins coûteux, est bien adapté aux élevages de petites tailles ; il est généralement utilisé dans les élevages de bovins viande. Les big-bags sont stockés sur une plate-forme propre et stabilisée. Le silo souple est installé sous abri sur cône de vidange, avec une vis de reprise étanche à  l'air ; il offre une capacité de stockage de 30 à  160 tonnes. Le silo tour en acier vitrifié est adapté aux grandes unités d'élevage (à  partir de 300 tonnes de stockage), Il est surtout utilisé par les élevages de porcs et les gros ateliers de gavage de canards. Arvalis-Institut du Végétal & FNPSMS

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×