Publié le 30/09/2011 à 10h16 /

Labour et communication pour la rentrée syndicale des JA

// Rendez-vous traditionnel de la rentrée syndicale des JA, le concours départemental de labour s'est déroulé à  Came, samedi 24 septembre.

Sous les yeux d'un public attentif, Samuel Harispure et Vincent Depez tracent leurs sillons. Entre tradition et modernité, compétition et convivialité, le concours de labour reste ancré dans la culture du syndicat des Jeunes Agriculteurs.
Samedi 24 septembre, sur les pentes douces de Came. Malgré un ciel menaçant dans la matinée et une froide averse en milieu de journée, la fête de l'agriculture, organisée par les Jeunes Agriculteurs des Pyrénées-Atlantiques, a bénéficié d'une météo plutôt clémente. Le soleil est même revenu au zénith, dans l'après-midi, pour la finale départementale du concours de labour. Les quatre équipes de laboureurs ont pu faire étalage de leur savoir faire dans des conditions idéales.
Vieille tradition s'il en est, le concours de labour n'a rien perdu de son charme. Une bonne préparation du sol garantissant toujours de bonnes conditions de culture, cet exercice conserve ses lettres de noblesse. Précision, concentration, technique et rigueur sont les maîtres mots des meilleurs laboureurs. Pour cette édition 2011, la bataille des charrues a couronné, en fin d'après-midi, une équipe locale : Samuel Harispure et Vincent Depez (lire en zoom ci-contre les résultats du concours). Rendez-vous festif Remis au goût du jour depuis quatre ans, le rendez-vous était organisé, cette année, par les Jeunes Agriculteurs du canton de Bidache et leur président, Guillaume Lafitte. Fidèles à  leur esprit de convivialité, les jeunes syndicalistes avaient concocté un programme très festif. Sans temps mort, la journée a été jalonnée par de multiples animations, adaptées à  tous les publics. Pays d'élevage oblige, les visiteurs ont eu droit à  des démonstrations de fabrication de fromages, de tonte de brebis ou encore de travail de chiens de troupeaux.
Dans un autre registre, les amateurs de machinisme ont pu profiter d'une exposition de matériel agricole et d'une présentation d'un combiné bois-bûches a été assurée par la Fédération départementale des CUMA. Permettant des débits de chantiers élevés, cet outil n'a pas manqué de séduire l'assistance.
Les plus jeunes n'ont pas été oubliés, avec le village des enfants, doté d'une structure gonflable et d'une mini-ferme. La Mutualité sociale agricole et Groupama ont aussi apporté leur contribution, en organisant un concours sur le thème de la prévention. Enfin, tout au long de la journée, un marché, réunissant des producteurs du canton de Bidache a présenté quelques-uns des produits phares du département. En ce week-end ensoleillé, une grande effervescence régnait dans les champs et chemins alentours, avec un ballet incessant de moissonneuses batteuses et de remorques. Certes, ces travaux des champs pouvaient laisser craindre une fréquentation en berne, mais les visiteurs ont tout de même répondu présents. Même l'événement rugbystique de la journée, qui voyait le quinze de France essuyer une pénible déconvenue, n'a pas empêché une belle affluence dans la matinée. Sur le plan comptable, le repas du midi a enregistré plus de deux cents convives, si bien qu'au final, la fréquentation s'est avérée conforme aux attentes des organisateurs.
Pour les Jeunes Agriculteurs, cette journée marquait également la rentrée syndicale. Au-delà  de la fonction de communication, le syndicalisme jeune a donc profité de cette occasion pour rencontrer les différents professionnels du métier et les élus du département. Mais cet événement était, avant tout, placé sous un caractère festif.
« Le bilan est positif, commente au final le président départemental des Jeunes Agriculteurs, André Coig. On est resté dans l'esprit JA, basé sur l'échange et la convivialité. Il faut remercier pour cela tous nos partenaires et aussi les Jeunes Agriculteurs du canton de Bidache, pour leur organisation ». Selon lui, la pertinence d'une telle opération reste indéniable. Encore aujourd'hui, l'agriculture demeure un des piliers de l'économie locale, créatrice d'emplois et primordiale dans l'aménagement du territoire. Le syndicat des Jeunes Agriculteurs entend poursuivre son travail afin de défendre ces valeurs.
Fabien Brèthes Le palmarès
La finale départementale de labour a mis aux prises quatre équipes, au cours d'une épreuve de labour à  plat. Chacune d'entre elles était composée d'un laboureur, aux commandes du tracteur, et d'un commissaire, chargé d'assurer les mesures de la parcelle et les réglages.
- Vainqueur : Samuel Harispure et Vincent Detrez, de Bidache
- 2e : Xavier Caubet et Nicolas Duluc
- 3e : Mathieu Etchegarray et Sébastien Etcheverry
- 4e : Mickael Guilbault et Alexandre Veyret.
Cette épreuve a servi de présélection pour la future finale régionale, puis nationale et pourquoi pas européenne.

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×