Publié le 07/10/2011 à 09h46 /

Anciens exploitants des Pyrénées-Atlantiques à  la découverte des barthes

// La section des anciens exploitants de la FDSEA des Pyrénées-Atlantiques a tenu son conseil d'administration de rentrée le vendredi 30 septembre à  Guiche en plein secteur des Barthes de l'Adour

Près d'une trentaine de retraités, membres de la section départementale des anciens exploitants ou invités, dont Jacques Dufréchou responsable de la SDAE des Landes avait fait le déplacement à  Guiche, pour un conseil d'administration décentralisé. Au programme de cette journée, un point sur les actions menées par la SDAE : les réunions intercantonales en cours, la communication via Le Sillon, la pétition nationale pour l'amélioration des retraites agricoles. Au travers de cette pétition adressée au Président de la République, les anciens exploitants dénoncent que ceux d'entre-eux qui ont cotisé pour une carrière complète aient encore une pension de retraite inférieure à  l'objectif légal de 75 % du SMIC. Ils demandent en outre que l'accès aux mesures de majorations des plus faibles retraites soit ouvert à  tous les non salariés agricoles ayant une carrière complète sans avoir à  justifier de 17 ans et demi d'activité non salariée. Ils exigent la suppression des minorations en cas de carrière incomplète pour ceux qui n'atteignent pas le minimum vieillesse. Une pétition nationale La section demande, par ailleurs, que le montant des futures retraites soit calculé sur les 25 meilleures années et non plus sur la totalité de la carrière. Autres revendications réaffirmées dans la pétition, la SDAE demande le relèvement du revenu fiscal de référence de 1.000 euros suite à  la suppression de la demi-part fiscale pour les veuves et les veufs ainsi que l'accès aux points de retraite complémentaire pour les conjoints et les aides familiaux. Au-delà  de ces aspects revendicatifs, l'intervention principale de la matinée de travail a été faite par Monsieur Buron. Elle portait sur les droits et devoir des retraités en matière d'entraide, de coup de main, de salariat (cumul emploi/retraite). Une intervention qui a suscité beaucoup d'intérêt et aussi de nombreuses questions. La journée s'est poursuivie par un repas convivial organisé par des membres de l'équipe syndicale locale et une présentation très complète des barthes de l'Adour faite par Jacques Sallaberry. Au travers d'une présentation historique et de nombreuses anecdotes, il a su captiver l'attention de son auditoire sur cette zone de « polder » en Pyrénées-Atlantiques.
Laurent Oustry

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×