Publié le 04/11/2011 à 10h13 /

Dons de mais pour les victimes de la sécheresse : «encore un effort»

// Thierry Vandame, représentant landais de l'AGPM, lance un nouvel appel aux dons de mais en faveur des éleveurs de la Dordogne et des Deux-Sèvres victimes de la sécheresse.

© D.M / Le Sillon
Dans ce contexte très favorable pour la récolte 2011, où en est la collecte de dons de mais pour les élevages en difficulté de Dordogne et des Deux-Sèvres ?
Thierry Vandame » Fin octobre, les dons avoisinaient les 265 tonnes de mais pour les Landes et Pyrénées-Atlantiques. Nous espérons le double de ce volume, compte tenu de la récolte exceptionnelle. Un effort est donc encore à  réaliser pour atteindre notre objectif et vraiment venir en aide aux élevages en difficulté. Un don d'une tonne, avec les hauts rendements de cette année, ne représente que la production d'un dixième à  un douzième d'hectare Un tout petit carré ! Il faut rappeler que l'élevage, est notre premier client, représentant 70 % de nos débouchés. Il est important qu'il y ait de la solidarité tout au long de la filière ! C'est aussi l'occasion de montrer que le mais constitue une assurance fourrage car il résiste mieux aux aléas climatiques que le foin. Est-il encore possible de donner ?
Th. V. » Bien sûr. Pour ceux qui souhaitent faire des dons, la collecte étant quasiment terminée, il est urgent de faire part de son intention à  son organisme stockeur. (Pour rappel, tous les organismes stockeurs peuvent collecter les dons). Il suffit pour cela de se procurer le formulaire de don auprès de celui-ci ou de le télécharger en cliquant ici. Dans ce document, l'agriculteur spécifie par écrit la quantité qu'il souhaite donner. Il faut savoir que celui qui effectue le don ne paye ni charges sociales ni impôt sur la quantité donnée. De plus, ces dons sont anonymes. Propos recueillis par Dominique Maurel Téléchargez le bulletin d'engagement de don

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×