Publié le 09/12/2011 à 00h00 /

Coopération transfrontalières : des ressources bien valorisées

// Depuis 2010, les Jeunes Agriculteurs des Pyrénées-Atlantiques ont initié une étroite collaboration avec leurs homologues espagnols de la province de Jaca. L'objectif de cette coopération est de « créer des liens forts entre les producteurs béarnais et aragonais, afin de permettre un échange sur les pratiques et les techniques agricoles mises en place de part et d'autre des Pyrénées ».

Mercredi 30 novembre, dans le cadre de ce partenariat transfrontalier, une journée technique était organisée en vallée de Barétous (Pyrénées-Atlantiques). Dans une zone où l'élevage occupe une place prédominante, l'idée des Jeunes Agriculteurs est de « mettre en avant les initiatives destinées à  ajouter de la valeur aux productions ». Jean-Marc Salies, jeune producteur d'Arette, accueillait sur son exploitation cette journée. Sur une surface de 57 hectares, il élève 350 brebis de race Basco-Béarnaise et 31 Blondes d'Aquitaine. Le lait est transformé sur la ferme et vendu à  trois grossistes et un crémier. Les jeunes bovins sont, pour leur part, vendus en maigre. Le choix du « tout en herbe » « Chez moi, tout est en herbe. C'est un choix, souffle Jean-Marc Salies. Mais quand je vois les prix du mais actuellement, et que j'en consomme 60 tonnes par an, je me demande si je ne vais pas commencer à  en faire » En attendant, le jeune éleveur pratique la transhumance. Les brebis passent 100 jours dans les estives de La Pierre-Saint-Martin. Idem pour les vaches, dont une partie est également conduite au col d'Aubisque, les chargements en vallée de Barétous étant élevés. Jean-Marc Salies doit aussi faire avec les contraintes de la pente sur son exploitation. « Près de 15 % de la surface ne sont pas mécanisable ». Malgré ces quelques handicaps, l'éleveur affiche de bons résultats. Un exemple à  suivre. Yannick Allongue

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×