Publié le 13/01/2012 à 10h06 /

Quotas laitiers : dépassement de 2 % autorisé

// Le 28 décembre dernier, le ministère de l'agriculture a annoncé une mesure autorisant aux producteurs un dépassement de 2 % (sans aucune pénalité) de leur quota pour la fin de la campagne 2011-2012 Cette mesure visant à  rééquilibrer les différences entre les producteurs.

Ce remboursement de fin de campagne ne concerne en réalité que les producteurs qui n'ont pas pu bénéficier d'un taux d'allocations provisoires supérieur à  2 % auprès de leur acheteur.
Le nombre d'éleveurs français pouvant bénéficier de ce remboursement est difficile à  quantifier, car si Lactalis annonce et assume clairement un taux national de 0 %, d'autres industriels et coopératives ont des politiques régionales plus complexes.
En ce qui concerne Danone, l'entreprise accorde à  ses producteurs laitiers adhérant au contrat double prix/double volume, la possibilité de réaliser un taux d'allocation provisoire de 5 % sur la campagne 2011-2012. Ces 5 % incluent le taux de 2 % accordé par le ministère. Ce dispositif concerne les grands bassins de production de l'entreprise : Haute-Normandie, Basse-Normandie, Centre-Est, Sud-Est et Nord. Des quotas plus souples pour relancer la productivité
Finalement, la mesure a principalement pour but de rééquilibrer les quotas entre producteurs, permettant à  ceux n'ayant pas obtenu de taux d'allocations provisoires d'augmenter leur production et « de profiter de la bonne tenue du marché laitier cette année », explique le ministre de l'agriculture, Bruno Le Maire, dans un communiqué de presse. Et l'approche des quotas devient effectivement un frein en cette fin de campagne. Selon une récente étude d'Agreste Conjoncture, la progression de la collecte de lait de vache a déjà  ralenti en octobre par rapport au mois précédent. Elle n'a atteint que 4 % par rapport à  octobre 2011, contre 8 % de hausse enregistrée en septembre par rapport à  l'année précédente.
Les prévisions de FranceAgriMer confirment d'ailleurs cette tendance. Les derniers sondages hebdomadaires anticipent une progression en novembre de l'ordre de 2 % seulement, même si un petit rebond est attendu sur le mois de décembre.

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×