Publié le 13/04/2012 à 16h00 /

Quelques repères pour bien gérer l'herbe

// Réussir sa saison de pàturage, c'est-à -dire garder des performances animales optimales et des prairies productives et en bon état, impose de respecter quelques règles simples, notamment au démarrage de la saison du pàturage, et ensuite pour les entrées et sorties des animaux des parcelles.

Les sommes de températures sont un bon repère des stades atteints par la végétation. Au quotidien, un autre outil de gestion particulièrement élaboré, pratique et facile d'accès, est disponible pour un résultat immédiat: vos bottes 1 Hauteur cheville: anticiper la mise à  l'herbe. Hauteur à  viser en pàturage libre L'entrée sur la première parcelle à  faire pàturer de l'année est un moment crucial qui conditionne toute la saison de pàturage et la qualité de l'herbe prélevée, et donc les performances du troupeau. La mise à  l'herbe doit se faire de façon précoce, avant que l'herbe n'atteigne la cheville (8 cm de hauteur). La rotation doit alors se faire très rapidement (il faut avoir l'impression de «courir après l'herbe»). Attendre d'avoir une hauteur «correcte» d'herbe sur la première parcelle amène à  se faire dépasser ensuite par la pousse. Dès lors, l'herbe pàturée sera trop haute et mal valorisée (refus et piétinement, donc pertes d'une partie de l'herbe produite) par le bétail. Cette hauteur de végétation à  la cheville est aussi ce qu'il faut viser dans le cas d'une utilisation ensuite de ses prairies en pàture continue. Les surfaces accessibles et/ou les apports à  l'auge seront à  adapter selon les écarts constatés de hauteurs de végétation. Cas particulier du pàturage tournant: les autres repères de hauteurs de végétation Le pàturage tournant est le mode de gestion permettant le mieux d'utiliser les prairies, tout en les préservant (cf. article «Organisation du pàturage», Sillon de la semaine dernière). 2 Hauteur bas du mollet: entrée dans la parcelle en routine À 10/12 cm de hauteur, l'herbe est disponible en quantité suffisante et de qualité. Entrer les animaux à  ce moment de végétation permet une valorisation optimum. 3 Hauteur talon: fin de la pàture La sortie du troupeau des parcelles est à  faire lorsque l'herbe restante est à  5cm, soit au niveau du talon de la botte. Faire pàturer en dessous de cette hauteur retarde le redémarrage du cycle de pousse suivant, la végétation devant auparavant fabriquer des feuilles pour la photosynthèse. Une hauteur inférieure à  5 cm est également critique dans la gestion du parasitisme. 4 Hauteur mi-mollet: réserver pour la fauche À partir de cette hauteur, il est plus compliqué de ne pas être dépassé par la pousse: l'herbe devient très vite de moindre qualité et très mal pàturée, source de refus (qu'il faudrait broyer) et de gaspillage. Il est donc préférable de réserver à  la fauche toute parcelle qui n'aura pas pu être pàturée avant d'atteindre cette hauteur de végétation. Marie-Claude Mareaux et Hélian Valdeavero
Avec le concours financier du fonds européen Feader

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×