Publié le 23/04/2012 à 00h00 /

La CLPB présente son projet de création d'une fromagerie

// C'est forte de l'appui sans réserve des élus de la vallée des Aldudes que la coopérative laitière du Pays basque (CLPB) a présenté, le mercredi 4 avril, son projet de création d'une fromagerie aux Aldudes, sur un terrain appartenant à  la municipalité, acheté par le maire actuel Peyo Setoain. Les autres acteurs économiques déjà  à  l'oeuvre sur la commune (entreprise Oteiza, coopérative Belaun) appuient aussi une démarche apte à  créer un nouveau point d'ancrage économique en apportant une nouvelle dynamique à  la production fermière locale.

Jean-Michel Galant, président de la communauté des communes, ainsi que les maires des Aldudes, Banca et Urepel sont intervenus pour exprimer leur bonheur d'accueillir un projet créateur d'emplois dans le haut de la vallée. M. Galant résumait l'opinion générale: «Nous en avons assez d'assister impuissants à  la dégradation des offres d'emploi et à  la désertification de la zone de montagne, de voir que les entreprises et les gens nous quittent pour aller grossir les zones urbaines et leur mal vivre». Très ému par ces témoignages de solidarité, le président de la CLPB, André Diribarne, déclarait à  l'assistance: «Vous comprenez pourquoi nous avons choisi les Aldudes sur les quatre sites possibles (N.D.L.R.: Saint-Pée, Arberats et Irissarry avaient également proposé leur candidature). Le terrain des Aldudes jouxte la coopérative fermière Belaun. Elle fait donc partie d'une zone d'activité existante, le prix du terrain est attractif, le moins cher de tous. Surtout, il y a possibilité de construire le bàtiment sous forme d'atelier relais, la charge de sa construction sera assurée par la communauté de communes. Nous, nous n'aurons qu'à  assurer l'aménagement intérieur avec du matériel neuf ou d'occasion. La question reste en suspens et rien n'est encore définitivement quantifié mais l'aide de la Communauté nous permet d'investir davantage dans cet aménagement. Nous apprécions cette aide et pensons avoir toutes les chances de réussir dans une configuration aussi favorable et dynamique auprès d'acteurs qui ont déjà  fait leurs preuves, garants de qualité de la production et capables de se prendre en main par eux-mêmes». Une capacité de 500 à  600 tonnes La CLPB a son siège social à  Saint-Jean-Pied-de-Port. Ses locaux abritent une cave d'affinage d'une capacité de 60 tonnes et un magasin de vente. Elle assure la commercialisation de la totalité de ses fromages sous la marque Belardi (= pàturage). Aujourd'hui, elle emploie 7 salariés à  plein-temps et 5 saisonniers. De plus, elle assure la collecte et le suivi de 68 producteurs de lait de brebis (3millions de litres par an) et de 33 producteurs de lait de vache (8millions de litres par an). Le futur outil de transformation aura une capacité à  traiter de 500 à  600 tonnes de fromage à  pàte pressée ainsi que d'autres dérivés encore à  l'étude. Son activité est prévue sur toute l'année gràce au lait de vache. Le bàtiment, dont la CLPB sera locataire, sera doté d'un point de vente et constituera un nouveau pôle d'activité dans la vallée. Au démarrage, prévu en janvier2014, 7 emplois seront créés. La conclusion de ce dossier se réalise plutôt dans l'urgence compte tenu des menaces qui pèsent sur le système actuel, achat par d'autres coopératives qui n'absorbent qu'1,3million du lait produit, sans aucune garantie pour le reste de la production. Il est impératif de réussir. M. B.

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×