Publié le 27/04/2012 à 00h00 /

Aqualande, un engagement durable certifié

// La coopérative des aquaculteurs landais a reçu son attestation d'évaluation AFAQ 26.000 qui marque la reconnaissance de son engagement dans une démarche de responsabilité sociétale.

Pour les responsables d'Aqualande, l'obtention de l'attestation AFAQ 26 000 est le fruit d'une réflexion entamée depuis plusieurs années. En effet, la coopérative est engagée depuis 2007 dans une démarche de développement durable. © L
Aqualande est la troisième coopérative agricole d'Aquitaine à  recevoir son attestation d'évaluation AFAQ 26000. Avec un score de 640/1000, elle se hisse au niveau 3 dans la catégorie “maturité“. «Les points sur lesquels nous travaillons au quotidien sont nombreux, a expliqué Emmanuel Mazeiraud, directeur d'Aqualande, le jour de la remise de cette distinction. L'eau, en tant que matière première, est bien sûr concernée. On se doit aussi de la partager en ayant un grand respect pour les autres usages. La préservation des stocks de poissons sauvages en océan fait aussi l'objet d'investissements importants. On est désormais très proche du ratio de 1kg de poisson pêché donnant 1kg de poisson noble produit comme la dorade». En outre, la coopérative intègre, dans ses objectifs, les préoccupations «santé» des consommateurs sur les équilibres en oméga 3 de ses produits. Le partenariat avec les pêcheurs et la volonté d'un ancrage dans le développement des territoires pour bàtir des structures pérennes sont aussi sur la liste des points travaillés. Valorisation et reconnaissance Reste que l'enjeu, pour une entreprise, est de se confronter au marché et de se faire connaître auprès des consommateurs. «Pour valoriser la reconnaissance de notre métier et de notre engagement, nous avons décidé de décliner un pictogramme sur les étiquettes de certains de produits a précisé Emmanuel Mazeiraud. Le slogan retenu est “bon, bon, bon”. On peut le trouver sur trois produits de la marque Ovive». Ce triple message, qui fait écho aux trois piliers du développement durable, signifie que le produit est à  la fois bon pour la nature, bon pour la santé et bon pour l'emploi. Pour Aqualande, cette distinction est le fruit d'une réflexion entamée depuis plusieurs années. La coopérative landaise est en effet engagée depuis 2007 dans une démarche de développement durable dans le cadre du programme 3D (destination développement durable), piloté par Coop de France Aquitaine en collaboration avec l'Association régionale des industries alimentaires d'Aquitaine (ARDIA). Quant à  l'AFAQ 26000, il s'agit du modèle qui permet d'évaluer les entreprises sur la pertinence de leurs actions en matière de responsabilité sociétale. L'entreprise évaluée accède ainsi à  un des quatre niveaux de maturité (initial; progression; confirmé et exemplaire) décerné en fonction de la note obtenue si celle-ci dépasse les 700 points sur 1000. AFAQ 26000 permet de rendre compte et d'engager de nouvelles pistes d'amélioration en reprenant tous les critères de la norme internationale ISO 26000. En février2012, 125 organismes disposent d'une reconnaissance de leur démarche selon ce modèle, dont 12 en Aquitaine. Marie-Noëlle Charles Les deux autres coopératives agricoles aquitaines sont les Vignerons de Buzet en 2010 et le groupe Maisadour en février2012. Référentiel nationalLa réunion du 6avril a aussi été l'occasion de présenter le projet en cours de finalisation de déclinaison de l'ISO 26000 à  l'agroalimentaire. «La norme est un pavé de 140 pages, a expliqué Laurent Levêque, responsable national du 3D, Coop de France Aquitaine. Il fallait la retravailler pour la rendre intelligible, histoire de faciliter l'engagement des entreprises du secteur dans une démarche de RSE.» Ce travail de «traduction» démarré il y a plus d'une année est en cours de finalisation et ce guide pratique spécifiquement conçu pour le secteur agroalimentaire doit sortir fin juin.

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×