Publié le 27/04/2012 à 14h00 /

Groupama d'oc : une caisse solide malgré la crise

// Pour sa première assemblée générale en tant que président de la fédération Groupama d'Oc des Pyrénées-Atlantiques, Jean-Claude Saint Jean a voulu délocaliser les débats au Pays basque. C'est donc à  l'Espace de l'Océan d'Anglet que les élus et les responsables régionaux et départementaux se sont réunis le vendredi 13 avril pour examiner les résultats de l'exercice 2011.

Jean-Claude Saint-Jean, président de la fédération des Pyrénées-Atlantiques et Alain Dagès, président de la caisse régionale de Groupama d'Oc ont tracé un bilan satisfaisant de l'assureur dans le département. © Le Sillon
Dans le département des Pyrénées-Atlantiques, 47.600 sociétaires sont assurés à  Groupama d'Oc, pour un chiffre d'affaires de 66,6millions d'euros, en croissance de 3,8% par rapport à  l'année précédente. Avec une moyenne de 62€ d'indemnisation versée pour 100€ de cotisation perçue, la sinistralité globale est en nette amélioration par rapport à  2010, qui avait été marquée par la tempête Xynthia. La prise de parts de marché dans le secteur de l'assurance automobile constitue une autre satisfaction. Avec 1.000 véhicules de plus assurés en un an (33.600 au total), c'est désormais un véhicule sur onze qui est assuré chez Groupama dans les Pyrénées-Atlantiques. Les responsables de la caisse départementale se réjouissent également de la bonne tenue du marché de l'assurance-vie. «La confiance dans ce type de placement a été chahutée à  la faveur d'une année 2011 compliquée, concède Thierry Larreche, responsable de l'établissement de Pau. Mais les demandes de rachat ont été bien inférieures à  ce que l'on aurait pu imaginer. Dans un contexte économique et financier instable, les assurés gardent confiance dans la qualité reconnue des produits». Tout n'est, cependant, pas rose. Au cours de l'exercice, cinq sinistres incendie importants ont eu lieu pour un coût total de 1,6 M€. Nombreux motifs de satisfaction Pour éviter que cela ne se reproduise, Thierry Larreche préconise de «parler de la prévention autour du risque incendie lors des assemblées générales de caisses locales». L'année a également été marquée par une forte dégradation du résultat TMA (tracteurs et matériel agricole). Sur 100€ de cotisation, Groupama reverse en effet 95€ d'indemnisation. «Cette problématique est liée à  certaines tarifications de risques qu'il faudra revoir», estime Bernard Berges, responsable commercial. «Cette sinistralité très dégradée est un véritable signal d'alerte, convient Jean-Claude Saint Jean. Mais sur la tarification, nous ne pourrons pas aller beaucoup plus haut» Après la situation départementale, Gérard Joalland et Jean-Yves Dagès, respectivement directeur général et président de la caisse régionale de Groupama d'Oc, se sont chargés de brosser la situation de la caisse régionale. Là  encore, la satisfaction est de mise. Groupama d'Oc affiche un développement commercial positif et enregistre un chiffre d'affaires au-delà  des prévisions (+4,6% à  625 M€). Gràce aux bons résultats en assurance de personnes (+12.000 contrats), la caisse a renforcé ses positions sur les risques agricoles, ceux des particuliers et pour l'assurance des collectivités. Le résultat net dépasse 30 millions d'euros. Solide malgré la conjoncture Le duo a également souhaité rassurer l'ensemble des personnes présentes sur la situation du groupe Groupama SA qui a été mis sous le feux des projecteurs à  la fin de l'année dernière. «Avec un chiffre d'affaires en hausse de 4,3% et un résultat opérationnel de 309 M€, 2011 a été une bonne année commerciale pour le groupe, affirme Gérard Joalland. Néanmoins, du fait de la dépréciation d'actifs (pertes sur les emprunts grecs, et dépréciation des titres Société générale et Véolia), Groupama SA a dû faire face à  une baisse sensible de sa marge de solvabilité» Elle est passée de 130% à  moins de 100% en fin d'année. «Mais depuis, gràce à  des ventes de plus values mobilières, elle a été restaurée autour de 107%», assure Jean-Yves Dagès. La situation est certes encore fragile, mais n'impacte en rien la solidité de Groupama d'Oc. «C'est une très belle entreprise, rentable avec des fonds propres suffisants. Pour preuve, notre marge de solvabilité dépasse les 1000%» Cécile Agusti

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×