Publié le 11/05/2012 à 10h22 /

Les pétales de la renommée

// Le réseau Bienvenue à  la ferme des Pyrénées-Atlantiques et son embématique marguerite aux cinq pétales veut renforcer sa communication pour accroître sa nototiété tant locale que nationale ou internationale.

L'assemblée générale de Bienvenue à  la ferme en Béarn et en Pays basque s'est tenue à  Larceveau, le vendredi 4 mai. La présidente, Évelyne Augareils, reconduite dans son mandat, y a parlé de continuité dans la qualité de l'accueil mais aussi d'effort de promotion locale et d'ouverture à  une communication tous azimuts. Pour mieux promouvoir la petite fleur aux cinq pétales jaunes. Une année de réorganisation
L'année 2011 aura été une année charnière. Recadrée dans le giron de la chambre d'agriculture, la marque à  la fleur emblématique compte aussi un nouvel animateur, Benoît Floquet, assisté de Catherine Lapeyre. La présentation du rapport moral fut ainsi l'occasion de revenir sur cette réorganisation du service et de préciser les nouveaux axes prioritaires. Désormais, la communication sur la marque BAF 64 se fera par l'entremise de Laurence Batby, de la chambre d'agriculture, et un audit qualité sera confié à  Marie-Pierre Escarain.
Le catalogue 2012 compte 109 adhérents développant 140 formules d'accueil. Les onze nouveaux adhérents de l'année semblent augurer d'un avenir prometteur. « Nous sommes heureux d'accueillir de nouveaux membres, tant en Pays basque que sur le piémont béarnais », indiquait Évelyne Augareils, assistée de son vice-président Jean-Louis Gracy. Presque tous ces nouveaux proposent chez eux des produits de la ferme mais la marque gère également d'autres produits : chambres d'hôtes, gîtes ruraux, chalets loisirs, fermes découvertes et équestres, campings et aussi des prestations de services qui s'ajoutent au volet omniprésent de la gastronomie. Un éventail complet qui est en mesure d'intéresser tous les profils de visiteurs en manque de terroir mais qui souffre, pour l'heure, d'un déficit d'image. Notoriété locale et internationale
De son côté, Benoît Floquet insistait sur la nécessité absolue de développer la notoriété à  l'échelon local avec le panneautage incitateur de la petite fleur, relookée pour l'occasion, sur toutes les exploitations concernées. Autre point fort, l'accompagnement des nouveaux adhérents dont l'adhésion est provoquée par des attentes qu'on se doit de satisfaire. Un kit d'accueil leur sera proposé, ainsi qu'une demi-journée de formation découverte du réseau et des outils disponibles, notamment l'application IPhone largement répandue déjà  sur le circuit Gîtes de France.
Un autre élément intéressant est celui de la structuration d'un groupe de fermes pédagogiques, dossier instruit par J.-P. Gogny. L'axe de communication comprendra aussi un effort d'amélioration des supports papier ainsi que le développement de la communication numérique. De plus, un stand de 4 mètres linéaire sera désormais dévolu aux adhérents à  l'occasion du Salon international de l'agriculture à  Paris.
Au regard de ces efforts de communication, la légère augmentation des cotisations (+ 2 %) n'a eu aucune incidence sur l'unanimité qui a accompagné l'approbation des rapports moral et financier (présentés par Georges Poublan). Jean-Pierre Goity, vice-président de la chambre d'agriculture, également président de la commission agritourisme et promotion, concluait pour sa part cette matinée instructive par un message d'espoir et d'encouragement. Michel Bengoechea

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×