Publié le 11/05/2012 à 10h23 /

Les législatives pour tribune

// Réuni à  Orthez, le conseil d'administration nouvellement élu a décidé d'inviter fin mai, dans des exploitations des six circonscriptions des Pyrénées-Atlantiques, tous les candidats aux prochaines élections.

Le conseil d'administration de la FDSEA, présidé par Jean-Jacques Lateulère, nouvellement élu1, s'est réuni le vendredi 20 avril dernier à  Orthez afin de définir et de planifier les actions à  mener dans les mois qui viennent. Plusieurs sujets ont été abordés : parmi ceux-ci, l'organisation d'une formation sur le rôle de l'élu destinée à  tous les membres du conseil d'administration ; le compte rendu des rencontres avec le préfet de Région et celui du département sur les dossiers environnementaux ; l'organisation de la troisième édition de la manifestation « Rencontres à  la ferme » qui aura lieu le 15 septembre 2012. De plus, il a été décidé de mettre l'agriculture au programme des prochaines élections législatives. Pour cela, tous les candidats seront invités sur une exploitation localisée au coeur de leur circonscription respective. Exposer les problématiques locales
L'objectif de ces rencontres avec les candidats est d'exposer les spécificités et les problématiques de l'agriculture de chaque circonscription. Les prétendants à  un siège à  l'Assemblée nationale pourront présenter leurs propositions et leurs positions sur les dossiers abordés au cours des visites des exploitations. Ils seront ainsi interpellés sur les enjeux locaux et nationaux qui préoccupent le monde agricole.
Parmi les problématiques, le conseil citait la préservation du foncier agricole, l'installation des jeunes agriculteurs pour assurer le renouvellement des générations et ainsi maintenir le dynamisme territorial, la garantie d'une juste rémunération qui prend en compte le coût de production La FDSEA entend aussi plaider auprès des candidats pour « le maintien d'une politique agricole commune qui soutiendra les filières végétales et animales et le choix de la France concernant la régionalisation et le recouplage de certaines aides ». Elle dénoncera « l'accumulation de contraintes environnementales imposées d'une part par l'Europe et d'autre part la France qui sont à  l'origine de distorsions de concurrence et qui inquiètent fortement les agriculteurs » Enfin, au nom de la SDAE, (section départementale des anciens), la FDSEA demandera aux candidats d'oeuvrer pour une augmentation des retraites agricoles, actuellement trop basses, et ce afin d'assurer un niveau de vie décent à  nos aînés.
Cette journée programmée la dernière semaine du mois de mai sera donc l'occasion pour les agriculteurs d'échanger et de débattre avec les candidats sur l'avenir et l'importance de l'agriculture de notre territoire. La FDSEA sera très attentive aux réponses apportées par les candidats aux préoccupations des agriculteurs. L'agriculture, de par son rôle social (premier employeur du département), son rôle économique (diversité de production et qualité des produits) et son rôle territorial (maintien d'une activité économique sur l'ensemble du territoire), doit faire partie des débats qui ponctueront ces élections législatives. « La FDSEA restera particulièrement vigilante sur ce point », conclut le président Lateulère. F. S.
1. Du fait de l'important renouvellement du conseil d'administration, il a été souhaité que les nouveaux responsables cantonaux soient présentés dans Le Sillon. Cette semaine (lire ci-dessous), rencontre avec Jean-François Lacazette (Aramits) et Anna Camy (Accous).

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×