Publié le 29/06/2012 à 14h28 /

Le nouveau président des JA fixe les dossiers prioritaires

// François Thabuis, élu le 6 juin dernier lors du congrès de Pontarlier à  la présidence des Jeunes Agriculteurs, fixe les dossiers prioritaires sur lesquels son équipe va travailler.

François Thabuis, agriculteur à  Serraval (Haute-Savoie), a été élu à  la présidence des Jeunes Agriculteurs le 6 juin 2012.
Au-delà  de la réussite des installations qui restent le dossier prioritaire des Jeunes Agriculteurs, François Thabuis, leur nouveau président, met beaucoup d'espoirs dans la future politique agricole commune pour construire des filières organisées génératrices de valeur ajoutée Vous venez d'être élu à  la tête du syndicat Jeunes Agriculteurs. Qu'est ce que cela signifie pour vous en termes d'engagement et de responsabilités? François Thabuis » C'est bien sûr un grand honneur pour moi, non issu directement du milieu agricole, d'avoir été élu à  la présidence de JA le 6juin dernier. Notre syndicat prouve qu'il vit avec son temps: cette élection en témoigne, mais aussi et surtout le formidable travail accompli par le réseau sur des sujets essentiels comme l'accompagnement des porteurs de projets, la communication vers le grand public, la PAC, l'organisation des filières Il faut savoir évoluer pour être toujours plus proche de la société. Il faut donner du sens à  notre métier d'agriculteur, et les opportunités pour être encore plus «acteurs» ne manquent pas! Quels seront les dossiers prioritaires lors de votre mandat, on pense par exemple au défi de la relève en agriculture mais aussi à  d'autres sujets évoqués dès votre élection: défi alimentaire, filières, circuits de proximité F. T. » Ce sera avant tout un travail collectif avec la nouvelle équipe, élue le 6juin au congrès de Pontarlier, et je suis confiant car il y a tous les ingrédients pour que JA occupe sa place. Nous sommes attendus sur de nombreux enjeux agricoles, à  commencer par l'installation qui peine en Europe mais qui en France garde sa dynamique. Une installation que l'on veut «réussie pour tous », titre de notre dernier rapport d'orientation et plus que jamais en phase avec les nouveaux profils de candidats au métier. Nous voulons que la PAC soit un vrai levier pour demain réussir à  vivre dignement du prix de nos produits, qu'elle donne des outils pour des projets collectifs qui permettent effectivement de construire durablement des filières organisées qui permettent cette valeur ajoutée. Et cette valeur ajoutée peut aussi se trouver sur nos exploitations, dans les filières, dans les territoires avec, pour fils conducteurs, le défi alimentaire et le foncier. Dans six mois auront lieu les élections aux chambres d'agriculture. Quels sont vos objectifs en tant que syndicat? F. T. » Nous voulons que les jeunes participent pleinement aux projets départementaux. Nous voulons apporter nos idées avec nos différences, pour rester complémentaires avec la FNSEA avec qui nous faisons liste commune. Notre syndicat de Jeunes se prépare jour après jour pour ce grand rendez-vous sur le fond comme sur la forme. C'est le bilan et les projets de chacune de nos agricultures départementales qu'il nous faut mettre en avant. Les chambres d'agriculture sont l'oreille et la voix de l'agriculture dans les territoires. Je répète qu'il nous faut une gouvernance forte de ces chambres d'agriculture. Nous sommes prêts à  relever le défi évidemment avec la FNSEA. Ce couple fort et cette complémentarité demain garantiront un projet intergénérationnel rassembleur pour que l'agriculture puisse parler d'une seule voix dans les territoires.
Retrouvez :
- la biographie express de François Thabuis en cliquant ici
- le discours de François Thabuis lors de son investiture le 7 juin 2012 en cliquant ici

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×