Publié le 03/08/2012 à 14h56 /

Montrer pour mieux expliquer au préfet

// Afin de faire découvrir l'agriculture au nouveau préfet des Pyrénées-Atlantiques, la FDSEA et les JA ont coutume d'organiser une visite de plusieurs exploitations agricoles du département. En poste à  Pau depuis janvier, Lionel Beffre avait répondu favorablement à  cette invitation mais, contexte électoral oblige, il avait souhaité que cette rencontre intervienne après les Présidentielles et les Législatives. Rendez-vous a donc été pris cette semaine: mercredi 25 juillet en Pays basque et le lendemain en Béarn.

Chez Jean-Claude Iribaren (à  droite), Patrick Etchegaray explique à  M. Beffre les spécificités de l'agriculture de montagne, laquelle requiert des équipements adaptés, tels que l'auto-faucheuse pour l'exploitation des prairies en forte pe
La première visite de cette tournée avait pour cadre la ferme de Jean-Claude et Marie Christine Iribaren à  Banca dans la vallée des Aldudes. Ce couple d'éleveurs (ovins lait - bovins viande) exploite en société l'EARL Xuhi, ferme située en zone haute montagne à  600 mètres d'altitude. Jusqu'en 2011, 2 hectares de mais ensilage étaient cultivés pour l'alimentation des bovins, mais suite aux difficultés rencontrées notamment pour trouver des parcelles assez plates, les exploitants ont décidé de ne pas semer de mais en 2012. L'intégralité de la surface (25ha) est donc consacrée aux prairies avec transhumance estivale pour le troupeau ovin. Troupeau qui se compose de 300 brebis et 70 agnelles de race Manech Tête Rousse pour une production laitière de 60000 litres livrés à  la Fromagerie des Chaumes. Ce lait destiné à  la transformation bénéficie de l'AOP Ossau-Iraty. AOC également pour la viande (Agneau de lait des Pyrénées). L'atelier bovin est quant à  lui constitué d'une vingtaine de Blonde d'Aquitaine et dix génisses. Les broutards sont vendus à  un négociant pour l'Italie et l'Espagne. En altitude, à  l'EARl Xuhi à  Banca Jusqu'en 1986, le père de Jean-Claude exploitait un atelier bovin Blonde d'Aquitaine (20 vaches et 10 génisses). Jean-Claude introduit alors des ovins-lait Manech et s'installe en 1989 en GAEC avec son père. Les deux associés construisent ensuite une bergerie de 240 places avec salle de traite complète et ils font l'acquisition de matériels divers: tracteur, round baller Au départ de son père en préretraite en 1992, Jean-Claude devient exploitant individuel. Il défriche 5 hectares de landes (23 ha SFP), adhère au contrôle laitier et poursuit la rénovation de ses équipements: achat d'un tapis d'alimentation en 1996, d'un second tracteur en 1998 puis, en 2003, d'une auto faucheuse Métrac spécialisée pour l'exploitation des prairies en montagne, ce qui lui permet de défricher en 2006 et d'exploiter 3 ha de landes en forte pente. Entre-temps (en 2005), il adjoint à  la bergerie un hangar pour le logement d'animaux et le stockage de fourrage et il l'équipe d'un second tapis d'alimentation (320 places). Deux fils intéressés En 2009, Marie-Christine s'installe avec Jean-Claude. L'EARL Xuhi ainsi créée poursuit son développement: construction d'un parc de contention à  la montagne, achat du Métrac, modernisation de la salle de traite et agrandissement de la bergerie (logement de 100 ovins), extension du bàtiment (plan bàtiment en cours de réalisation avec la chambre d'agriculture)  Et l'aventure ne devrait pas s'arrêter de sitôt: les deux fils manifestent d'ores-et-déjà  leur souhait de «s'installer avec un projet de veau sous la mère et continuer d'améliorer les performances du troupeau ovin». Guy Mimbielle

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×