Publié le 10/08/2012 à 14h40 /

Colza: la campagne se prépare dès aujourd'hui

// La campagne 2011-2012 souligne la pertinence des semis précoces de colza. C'est bien au lendemain de la récolte du blé que tout se joue: c'est donc maintenant que commence la campagne 2012-2013. En effet, attendre le retour des pluies pour entamer les préparations de sol est une erreur majeure et trop souvent fréquente. La campagne 2011-2012 nous le confirme: dans le contexte très sec d'août - septembre 2011, les pluies pouvaient à  la rigueur faire lever une culture, mais elles étaient insuffisantes pour préparer correctement un sol indemne de tout travail fin août.

Les semis de colza réalisés à  date optimale pour la région (25 août-10 septembre) sur des sols bien préparés ont permis d'obtenir des colzas vigoureux, bien enracinés capables de faire face aux insectes et donc de maîtriser les traitements insecticides à  l'automne. Dans ces conditions et compte tenu d'une pression altise plus faible et légèrement plus tardive que les années précédentes, la protection contre ce ravageur était inutile à  l'automne 2011. La préparation du lit de semences doit être réalisée au plus tôt et dans tous les cas, il ne faut pas compter sur une pluie fin août pour la dernière préparation du lit de semence, car c'est une des principales causes de retard de semis. En effet, il est préférable pour la culture d'attendre une pluie pour la levée, qu'une pluie pour finir de préparer le sol. Le travail du sol doit produire de la terre fine indispensable au semis et assurer un mélange terre – paille homogène. Avec un lit de semence fin (mais pas trop en boulbènes), le contact sol-graine est favorisé, la germination puis la levée sont facilitées dès la première pluie. Dans ces conditions, 10 à  15mm suffisent alors qu'une préparation grossière exigera au moins 20 mm de pluie! Déchaumer puis fissurer le sol Le système racinaire du colza est pivotant et par conséquent, il est sensible aux problèmes de structure. Une croissance réduite du pivot entraîne une mauvaise absorption hydrique (or le colza a une faible tolérance au stress hydrique) et minérale des plantes. Une longueur de pivot, au moins égale à  15 cm, est à  rechercher. Si le sol est compacté, après une culture précédente en céréales, il sera nécessaire de le fissurer avec un outil à  dents (cas fréquent) pour obtenir les conditions optimales d'enracinement et, par la suite de croissance. En pratique: en technique de non labour, déchaumez superficiellement (5 cm), en un ou deux passages. Cette intervention est le gage de terre fine en surface et donc du futur lit de semence. Fissurez le sol à  l'aide d'un outil à  dents. La profondeur de travail est variable, en fonction de la structure et de l'outil (15 à  25 cm). Rappelons que l'on observe souvent des colzas mal enracinés en raison de l'utilisation successive de cover-crop puis de la herse rotative, favorable à  la création d'une semelle dans les 5-10 cm de profondeur. Attention aux carences en phosphore Concernant les apports de phosphore, il convient de privilégier les apports en fin d'été, avant l'implantation de la culture, plutôt qu'en sortie d'hiver. Avec des pertes pouvant atteindre 50% du potentiel dans les situations les plus carencées, le colza est une culture très exigeante en phosphore. Cet élément est indispensable dès la mise en place de la culture, notamment pour la vigueur de la plante à  l'automne et le développement du pivot. Pour réduire le risque de carence précoce à  l'automne sur des sols à  faible disponibilité, il est recommandé de privilégier les apports en fin d'été, avant ou juste après l'implantation de la culture. Bernadette Roux Cetiom - Communication régions sud
Tel.: 0562717936/0562717917
Choix variétalSi la productivité est le premier critère de choix d'une variété de colza, il faut aussi tenir compte de la profondeur de sol et de la situation sanitaire.
Les variétés commercialisées en France, offrent des variétés à  la fois productives et à  bon comportement.
Les conditions climatiques de la région permettent, de plus, un large éventail dans le choix de la précocité et du type variétal.
Pour connaître les caractéristiques des variétés évaluées dans les conditions françaises, consultez le site internet du Cetiom à  l'adresse suivante: www.cetiom.fr à  la rubrique colza – variétés – Oleov@r
Les résultats 2012 seront publiés sur ce site dès le début de ce mois d'août.

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×