Publié le 10/09/2012 à 14h44 /

Baisse du prix d'achat du lait

// L'entreprise Sodiaal a annoncé une baisse de 5 €/1 000 litres de son prix d'achat à  partir du mois de septembre. Elle a également prévu d'amputer de 15 euros le prix B, qui correspond à  la valorisation beurre/poudre.

Mauvaise nouvelle pour les producteurs de lait français. Sodiaal a annoncé une baisse de 5 €/1.000 litres de son prix d'achat du lait à  partir de septembre, dans un courrier du 31 août dernier. « Les raisons de cette situation sont essentiellement dues à  la forte collecte mondiale qui a dépassé la demande en début d'année », plaide la coopérative. Sodiaal a également annoncé que le prix B serait amputé de 15 euros par rapport à  la valorisation beurre/poudre calculée par l'interprofession. Ce décrochage de prix « n'est pas admissible », ont condamné la Fédération régionale des syndicats d'exploitants agricoles de l'Ouest et les Jeunes Agriculteurs de l'Ouest dans un communiqué commun du 3 septembre dernier. Les représentants syndicaux « appellent toutes les laiteries à  ne pas “làcher” le combat sur les prix, afin d'augmenter le prix du lait payé aux producteurs. La conjoncture des marchés des produits laitiers est en train de s'améliorer : les entreprises françaises ne doivent pas laisser tomber les éleveurs dans cette étape difficile ». Ils se disent également « bien conscients que certaines laiteries, notamment coopératives, traversent une passe délicate », mais les représentants des producteurs « n'admettront pas que le prix du lait soit la variable d'ajustement à  leurs difficultés structurelles ». « Les producteurs de lait sont sacrifiés », selon la FNPL
Sodiaal, a choisi « de ne pas montrer l'exemple », lance pour sa part la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL), dans un communiqué du 3 septembre. « Cette entreprise, qui dit privilégier les hommes et leur travail plutôt que la rémunération du capital, a décidé de sacrifier le revenu de ses associés coopérateurs pour des considérations purement financières », clame la FNPL qui rappelle que « les éleveurs laitiers sont confrontés à  une forte hausse de leurs charges d'exploitation ». Selon la Fédération, « La décision de Sodiaal de baisser le prix du lait à  ses producteurs, en s'affranchissant des tendances définies par l'interprofession, n'est pas acceptable ».
En réaction, « la Fédération nationale des producteurs de lait demande de toute urgence que l'interprofession se saisisse du dossier ». De plus la FNPL veut que « les acteurs de la filière lait de consommation se réunissent avec la grande distribution pour trouver des solutions ». Les responsables syndicaux en appellent également aux pouvoirs publics, qui « conscients de ce déséquilibre dans les rapports de force, prennent enfin les mesures qui s'imposent ».

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×