Publié le 25/01/2013 à 12h30 /

Pour la FRPL, les entreprises n'écoutent pas les producteurs

// Depuis plusieurs mois, la Fédération régionale des producteurs de lait (FRPL) a multiplié les messages d'alerte auprès des entreprises et des pouvoirs publics sur le besoin d'avoir un prix du lait en relation avec les coûts de production. Ces messages ont été portés à  l'interprofession et auprès du préfet de bassin laitier Sud-Ouest.

Force est de constater que les entreprises n'écoutent pas les producteurs, se navre la FRPL dans un communiqué de presse. Les annonces sur le prix de janvier de la part des entreprises de la région ne tiennent pas compte de nos demandes et placent les producteurs de lait dans une situation catastrophique». Selon le syndicat, les producteurs arrivent au bout de leur trésorerie et ne pourront pas assumer leurs échéances et leurs approvisionnements dans les mois à  venir avec des conséquences immédiates pour la survie des exploitations. «Les producteurs de lait ne peuvent pas être systématiquement la variable d'ajustement. Ils refusent la course à  la baisse engagée par les entreprises et la distribution avec la bénédiction des pouvoirs publics». Trésorerie à  sec La FRPL Sud-Ouest prévient enfin qu'elle va dans les jours à  venir être très attentive aux entreprises moins-disant et aux distributeurs dont seul le maintien de la marge compte. «Les prix doivent se redresser au risque de voir l'inquiétude des producteurs se transformer en colère et découragement».

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×