Publié le 15/02/2013 à 12h00 /

à‡a roule pour le bioéthanol

// Après des débuts difficiles, le bioéthanol s'installe durablement dans le paysage des carburants pour les automobiles. En 2012, l'essence sans plomb SP95-E10, qui contient jusqu'à  10% de bioéthanol a confirmé sa percée et a terminé l'année 2012 avec une part de marché moyenne de 24% des carburants essence, en progression de plus de 35% par rapport à  2011. Soit davantage que le SP98, dont les ventes plafonnent à  moins de 20%.

L'utilisation d'essence sans plomb SP95-E10, qui peut contenir jusqu'à  10 % de bioéthanol, se généralise petit à  petit dans l'Hexagone et devrait devenir, rapidement, le carburant de référence. © Réussir
Fin décembre 2012, la part du sans-plomb 95-E10 dans les essences vendues en France a même atteint 28,5% contre 20,5% en décembre 2011. Cette progression s'explique d'abord par l'extension du parc de stations-service qui commercialisent du SP95-E10. L'essence sans plomb SP95-E10 était ainsi présente dans près de 35% des stations-service fin 2012 contre 25% en décembre 2011. Soit plus de 4000 points de vente sur les un peu moins de 12000 stations-service que compte notre pays. Intermarché par exemple a déployé le SP95-E10 dans plus de 600 stations en 2012 et accompagné son arrivée par une opération promotionnelle «à  prix coûtant» pendant neuf mois. L'expansion trouve également son origine dans le prix. En 2012, le SP95-E10 a été vendu en moyenne 5 à  7 centimes moins chers que le SP95 dans les circuits de distribution comparables, grandes surfaces et marques nationales pour une consommation aux 100 km quasiment comparable. Nouvelles références La hausse de consommation des véhicules roulant au E10 serait supérieure de 1,7% à  celle du SP95, soit moins que la surconsommation induite par un filtre à  air encrassé (+3%) ou des pneus sous gonflés (+2,4%). En outre, et à  de rares exceptions près, toutes les voitures à  essence mises en circulation après 2000 sont compatibles avec le SP95-E10, soit plus de 80% du parc automobile et cette proportion va aller croissant avec le temps. «Le SP95-E10 va devenir le carburant de référence non seulement en France mais en Europe fin 2013» se félicite Alain Jeanroy, le directeur de la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB). Beaucoup plus confidentielles, les ventes du superéthanol E85 se développent également à  grande vitesse. Elles ont progressé de 41% en 2012 stimulées par un prix attractif. Début 2013, en effet, le prix moyen du superéthanol E85 à  la pompe était de 0,93€/l soit 60 centimes de moins par litre que le SP95. L'E85 plus économique À kilométrage égal, en 2012, l'avantage moyen pour l'automobiliste était de 43 centimes par litre de SP95 remplacé. Sur un an, pour une distance parcourue de 15.000 km, les automobilistes roulant au superéthanol E85 ont économisé plus de 500€ par rapport au SP95, estime Sylvain Demoures, secrétaire général du syndicat des producteurs d'alcool agricole (SNPAA). Du coup, les ventes de véhicules flexfuel aptes à  rouler avec un carburant à  85% d'alcool ont progressé de 12% en 2012 pour atteindre 7000 unités, soit près de 30.000 véhicules en circulation à  ce jour. Malheureusement, notre pays ne compte aujourd'hui que 304 stations-service E85, malgré les efforts de la marque Dyneff qui en a ouvert 14 en 2012 dans le sud de la France.

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×