Publié le 07/05/2013 à 08h36 /

Cap'Eco pour être plus compétitif

// Avec le concours de FranceAgriMer, des chambres d'agriculture, de Coop de France et de Bovins croissance, l'Institut de l'Élevage vient de mettre en place un outil de diagnostic et d'appui technique aux éleveurs.

Les élevages de bovins viande sont confrontés depuis de nombreuses années à  des revenus très bas. Et comme d'autres productions, ils sont de plus en plus impactés par la hausse des charges de production (alimentation, engrais, énergie). Mais peut-être davantage que les autres spéculations, il est observé une grande variabilité des coûts de production « qui peuvent aller d'un à  six », selon Bruno Colin, trésorier de l'Institut de l'Élevage. Coût alimentaire et frais d'élevage
Des gains de compétitivité sont donc possibles et même souhaitables et nécessaires. C'est pourquoi, pour accompagner les éleveurs dans l'amélioration de leur compétitivité, l'Institut de l'Élevage a élaboré une démarche de calcul des coûts de production, adaptée aux spécificités de la production de viande bovine. Il s'agit du logiciel Cap'Eco — pour Calcul automatisé de la production et des coûts opérationnels en élevage bovin viande —, qui permet de poser un premier diagnostic sur un maillon essentiel de la compétitivité des élevages bovins viande, la productivité (la quantité de viande produite), et sur deux postes de charges importants : le coût alimentaire et les frais d'élevage. L'originalité de cette démarche repose sur la contribution des organismes associés à  l'élevage : les organisations de producteurs pour la fourniture des données commerciales, les EDE et les chambres d'agriculture pour l'identification et les mouvements d'animaux, et des structures Bovins croissance pour les performances techniques en élevage (GMQ, indice de consommation). Les données recueillies sont normalisées et permettent de faire des comparaisons entre les résultats d'une année n et d'une année n-1 pour un élevage donné et de suivre les progrès réalisés. Elles alimentent aussi une base de données nationale qui a permis de construire un référentiel. Un outil précieux destiné à  faire des comparaisons entre élevages et groupes d'élevages. Ce qui permet aussi de révéler les marges de progrès. Cap'Eco s'applique aux différents systèmes de production (naisseurs, naisseurs-engraisseurs et engraisseurs) ainsi qu'à  différents types d'exploitations : spécialisées ou mixtes (lait-viande, viande et céréales). Le logiciel est destiné en priorité aux conseillers d'élevage, c'est-à -dire aux personnes susceptibles de délivrer un conseil sur la conduite de l'atelier viande. D'ores et déjà  360 conseillers d'élevage ont été formés à  l'utilisation de Cap'Eco et une centaine d'autres le sera d'ici juin 2013. Il s'agit pour plus de la moitié d'entre eux de conseillers des organisations de producteurs. L'autre moitié est composée d'agents de Bovins croissance et des conseillers des chambres d'agriculture. L'institut de l'Élevage ne cache pas son ambition de convaincre 20 000 éleveurs d'adhérer à  la démarche Cap'Eco dans les trois ans qui viennent.

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×