Publié le 31/05/2013 à 17h14 /

Un sourire au coeur de la foire de Bordeaux

// Au sein de la foire internationale de Bordeaux, l'agriculture, son salon et les concours d'Aquitanima tiennent une place de choix qui draine grand public et professionnels. Dans une ambiance générale morose renforcée par un ciel plombé et des températures en berne, le hall 4 du parc des expos de Bordeaux offrait un havre de douceur.

Dans un parc des expositions de Bordeaux, noyé par les averses incessantes et un crachin persistant et engourdi par des températures automnales, le hall 4 qui abrite le salon de l'agriculture d'Aquitaine offrait un véritable havre réconfortant et accueillant ce week-end de Pentecôte où s'ouvrait la foire internationale. Dans une douce tiédeur d'étable, le grand public s'y pressait pour côtoyer et jouer les professionnels. Ici, un papa se fait pédagogue: «tu vois, ça, c'est une vache, la maman du veau. Mon papy en avait beaucoup dans sa ferme». Une flexion du dos et une vérification plus tard, rectification du tir: «non, en fait ça, c'est un taureau, c'est-à -dire que c'est le papa du veau». Qu'importe! Père et fils sont aux anges. Ici, on palpe, on hume et on s'émerveille encore devant ce spectacle vivant. Souvenir, souvenir Un peu plus loin, derrière Danton, solide màle de quatre ans de l'EARL Mathieu dans les Pyrénées-Atlantiques, tout enrubanné de son titre champion 2013 Aquitanima màle adulte, un petit groupe de badauds joue les pros. Chacun y va de son commentaire sur les qualités de l'animal qui ferait s'esclaffer même un pointeur néophyte, d'autant qu'il y a une certaine confusion et grand débat sur la race de l'animal. Limousin ou Blonde? L'histoire ne dit pas qui aura le dernier mot, mais, là  aussi, peu importe. L'espace d'une visite, les uns et les autres auront renoué avec les souvenirs d'enfance, du temps ancien Dans les allées adjacentes, c'est le royaume des enfants grands ou petits! Dans cette ferme reconstituée, différents enclos accueillent cochons, poules, brebis, etc. Les élèves de l'école nationale supérieure des sciences agronomiques de Bordeaux Aquitaine (Enitab, anciennement Enita) et les Jeunes Agriculteurs se relaient pour animer les différentes étapes d'un parcours ludique et pédagogique. Vitrine pédagogique C'est l'occasion de rappeler ou d'inculquer certaines évidences parfois oubliées, voire complètement méconnues. Et oui, le lait, avant de sortir de la boîte en carton ou de la bouteille en plastique sort du pis de la vache et le nugget ou le filet grillé, avant d'atterrir dans l'assiette, courait sur deux pattes et s'appelait poulet! Tout cela peut prêter à  sourire, pourtant, force est de constater que le lien entre alimentation, produits consommés et acte de production est, si non rompu, du moins fortement distendu et qu'il est primordial de le renouer. Ce salon de l'agriculture est aussi, un lieu privilégié de rencontres entre professionnels, et tout particulièrement avec les éleveurs du Sud-Ouest. Bien entendu, les méfaits et les conséquences des conditions météorologiques catastrophiques de ce printemps (retard des semis, des ensilages, impossibilité de mettre les animaux dans les pàturages) étaient sur toutes les lèvres. Retentissement international Néanmoins, Aquitanima est une extraordinaire vitrine du savoir-faire des éleveurs et de l'excellence génétique de leurs troupeaux. Le tout dans une ambiance festive et conviviale propre au Sud-Ouest. Aujourd'hui, la place de ces concours de races est solidement ancrée sur le podium tant pour la qualité des animaux en concours que pour le nombre de visiteurs qu'elle draine. Et ceux-ci viennent des quatre coins du Globe. En dix ans, ses organisateurs ont accueilli, tant sur les gradins du ring que lors des Aquitanima tours plus de 1000 acteurs des filières animales issus de 61 pays. Autant d'ambassadeurs de la génétique et des productions régionales. Benoît Lalanne

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×