Publié le 13/09/2013 à 14h21 /

Évaluer le mais sur pied

// Les achats de mais sur pied à  proximité de l'exploitation cumulent de nombreux avantages pour compléter les stocks à  meilleur compte : coût moindre et maîtrise de la qualité.

Après les intempéries de ce printemps, de très nombreux éleveurs sont en situation de déficit fourrager. Les techniciens préconisent de privilégier l'achat de mais sur pied à  proximité de l'exploitation.
Afin de combler le déficit des stocks fourragers, l'achat de mais sur pied à  ensiler localement est la solution à  privilégier à  la fois pour des raisons pratiques, zootechniques et économiques. En privilégiant les achats à  proximité de l'exploitation, l'acheteur peut visualiser la qualité du produit sur pied et limite les frais de transports. Il pourra également choisir la date de récolte. Au final, il obtiendra ainsi un fourrage de qualité à  un prix raisonnable. Pour le vendeur, une libération plus précoce de la parcelle permettra l'implantation d'une culture ou d'un couvert végétal. Estimer le prix du mais sur pied en fonction de la parité avec le mais grain
Pour le vendeur, il s'agit de retrouver le même produit que s'il avait vendu sa parcelle en mais grain. Le prix est déterminé en prenant en compte une équivalence entre le rendement grain sec et le tonnage matière sèche utile de la plante entière. Les frais de récolte, de transport et de broyage des tiges non engagés par le vendeur seront déduits du produit grain.
Par contre, l'enlèvement des tiges, des feuilles et des spathes, estimé sur la base des exportations d'acide phosphorique et de potasse proportionnelles au rendement, est rajouté au produit grain.

Déterminer le rendement en grain de la parcelle
Le rendement en grain est donné par le tableau suivant à  partir du nombre de grains au mètre carré (télécharger le tableau) Méthode d'estimation du nombre de grains par m2
» ➊ Mesurer le nombre d'épi au mètre carré
Compter les épis sur 10 m2, c'est-à -dire sur une longueur de 12,5 m pour un semis de 0,8 m d'interligne (ou 13,33 m pour un semis à  0,75).
Si on compte 80 épis, sur cette distance, c'est l'équivalent de 80 épis sur 10 m2, soit 8 épis/m2.
» âž‹ Compter le nombre de grains par épi
Prendre 10 épis successifs et, pour chacun d'eux, calculer le nombre de grains qu'il porte en multipliant le nombre de rangs par le nombre de grains par rang (ex : 12 rangs x 30 grains par rang = 360 grains)
Faire la moyenne du résultat des 10 épis pour avoir une représentativité suffisante.
» Calculer le nombre de grains par m2
Multiplier le résultat ➊ par le résultat âž‹, soit dans l'exemple 8 X 360 = 2 880 grains par m2.
» Répéter l'opération deux ou trois fois dans les zones représentatives des parcelles
Laisser quelques rangées à  récolter en grain, pour peser et estimer le rendement.
Déterminer le rendement de l'ensilage L'objectif est d'apprécier directement la quantité de matière sèche achetée, méthode plus simple mais moins fiable.
➤ Pesée des remorques avec dosage du taux de matière sèche
➤ Cubage des silos avec dosage du taux de matière sèche ; une poignée d'ensilage sera prélevée par remorque dans un seau à  l'ombre, puis prélèvement d'un échantillon de 500 g pour analyse de la matière sèche (télécharger le tableau) Téléchargez le tableau sur l'équivalence de prix mais grain/mais ensilage

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×