Publié le 06/12/2013 à 00h00 /

Changement de gouvernance à  la FDSEA64

// Un conseil d'administration extraordinaire réuni le lundi 25 novembre a choisi de confier à  Bernard Layre la destinée du syndicat avec Pierre Menet, secrétaire général, et Patrick Etchégaray, premier vice-président. Ce nouveau «triumvirat» s'est mis immédiatement au travail et s'est donné pour mission d'être «plus proche des adhérents, sur tout le territoire».

Pierre Menet, Maryse Hounieu, Bernard Layre, Patrick Etchégaray et Sébastien Uthurriague souhaitent remettre les adhérents au coeur des préoccupations de la FDSEA. Rendez-vous est pris pour les prochaines réunions cantonales cet hiver. © Le Sillon
Une page se tourne à  la FDSEA. Réuni ce lundi 25 novembre pour trouver un successeur au président démissionnaire Jean-Jacques Lateulère, le conseil d'administration a confié à  Bernard Layre la lourde tàche de remettre le syndicat sur les bons rails. Car ces derniers mois, la vie de la “Fédé” était loin d'être un long fleuve tranquille. Les tumultes et vagues causés par les démissions successives de quatre membres du bureau (Jean-Michel Anxolabéhère, vice-président, André Lavigne, vice-président, Alex Casteret, trésorier, et donc Jean-Jacques Lateulère, président) et de la directrice, Stéphanie Labat, ont semé le trouble et la confusion au sein du syndicat majoritaire. Une page se tourne. Bernard Layre se pose aujourd'hui en rassembleur et compte travailler en équipe. «Nous devons trouver un équilibre pour que les hommes et les femmes qui composent notre syndicat travaillent ensemble». Il s'appuiera ainsi sur le secrétaire général, Pierre Menet, et sur le premier vice-président, Patrick Etchégaray. Ces trois formeront un triumvirat qui, avec l'appui des membres du nouveau bureau (lire zoom ci-dessous), conduira les actions de la FDSEA. Retour à  la case syndicale Cette élection marque également le grand retour de Bernard Layre sur le devant de la scène syndicale. En effet, l'ancien président des JA (des Pyrénées-Atlantiques puis au national) avait choisi de tourner la page agricole pour embrasser une carrière politique (N.D.L.R.: il fut notamment conseiller auprès du ministre de l'agriculture Michel Barnier et il est maire de Caubios-Loos). L'inquiétant chaos qui régnait au sein de la FDSEA — à  quelques mois de la tenue du congrès national de Biarritz — a clairement joué sur sa décision de reprendre du service. «Je me serais senti coupable si la Fédération avait pàti de cette situation, souligne-t-il. J'ai à  présent un devoir d'engagement, de créer l'union, de fédérer pour répondre aux attentes des adhérents». Le climat durant ce conseil fut, selon les mots du nouveau président, «serein et constructif». Le bureau élu à  cette occasion voit arriver de nouvelles têtes. Un bureau qui, dixit Bernard Layre, «représente tous les territoires du département». Et qui s'est immédiatement mis au travail. Sa tàche ne sera pas aisée. «Nous devons travailler pour nos adhérents, lance le président. Certains sont dans une grande détresse, nous devons donc être proches d'eux». La nouvelle équipe souhaite également «être plus présente sur le territoire, explique Patrick Etchégaray. Nous réfléchissons à  un nouveau découpage du département, en trois ou quatre zones, pour être plus près de nos adhérents». Dans les startings-blocks Plusieurs dossiers ont été classés «prioritaires». Tout d'abord, le recrutement d'un nouveau directeur, qui devrait entrer en fonction dans les tout prochains jours. Ensuite, des dossiers syndicaux, avec en premier lieu la PAC. «Nous allons être très vigilants car cette réforme, et notamment le verdissement, peut avoir un impact conséquent dans notre département». La nouvelle équipe s'attellera aussi à  suivre de près les dossiers zones vulnérables, TFNB ou encore fonds calamité. Autant de sujets qui seront abordés lors des prochaines réunions cantonales cet hiver. Bernard Layre a enfin planté une première banderille dans le dos du syndicalisme minoritaire. Ce dernier accuse la FDSEA, au sujet de la PMTVA, de prôner un seuil de déclenchement à  30 vaches. «C'est faux et archifaux. Ce sont des mensonges. Nous avons toujours défendu un seuil de déclenchement à  7 vaches». Après quelques toussotements, la machine syndicale semble se remettre en route Yannick Allongue Le nouveau bureauLe bureau de la FDSEAsera composé de 24 membres.
» Président: Bernard Layre.
» Secrétaire général: Pierre Menet.
» Vice-présidents: Patrick Etchégaray, Sébastien Uthurriague, Éric Mazain, Jean-Philippe Carrère, Gilles Ladaurade et Maryse Hounieu.
» Secrétaires général adjoints: Michel Casabonne et Alain Cornu.
» Trésorier: Henri Bies-Péré.
» Trésorier adjoint: Pierre Duplantier.
» Membres: Bernard Artigusse, Bernard Bordes, Alex Casteret, Alain Cazaux, Michel Courades, Guy Estrade, Martine Heguy, Xavier Labarrère, Guillaume Lafitte, Jean-Jacques Lateulere, François Lavigne, Pascal Queheillalt.
» Invités permanents: le président des JA (ou son représentant) et le président de la chambre d'agriculture (ou son représentant).

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×