Publié le 13/01/2014 à 12h00 /

Pacherenc : 18° sous le soleil hivernal

// Le premier jour de l'hiver, les dernières grappes de petit Manseng ont été cueillies dans les vignobles du Pacherenc. Malgré une année climatique difficile, la cuvée hivernale 2013 s'annonce prometteuse

Les vignerons de la cave de Crouseilles avaient invité le cycliste Christophe Agnolutto et l'humoriste Jean-Jacques Cripia à  parrainer la vendange hivernale, cru 2013. © Le Sillon
Comme chaque année à  l'occasion des vendanges hivernales, c'est l'effervescence pour les vignerons de Madiran et de Pacherenc du Vic-Bilh et leurs invités. Ce samedi 21 décembre, une première halte à  la cave de Crouseilles a réuni les vendangeurs avant de prendre la direction des vignes, chez Hervé Cazenave à  Arrosès (Pyrénées-Atlantiques). Tradition oblige, un casse-croûte vigneron bien copieux est servi aux convives pour leur donner force et courage avant de cueillir les dernières grappes de petit Manseng. Durant cette belle matinée ensoleillée, au milieu des coteaux qui font face à  la chaîne des Pyrénées, la fête des vendanges battait son plein, agrémentée par les chants des ”Vignerons du Vic-Bilh”. Bref, un cadre de travail vraiment rêvé pour les vendangeurs: professionnalisme et bonne humeur! Professionnalisme et bonne humeur Exposée sud/sud-ouest et plantée en 2000 à  une densité de 4000 pieds à  l'hectare, cette parcelle de 50 ares a donc fait l'objet de soins tout particuliers, notamment pour protéger le raisin dont les oiseaux raffolent tant! «Cette année a rendu très difficile la conservation du raisin pour l'hivernal, avec un mois de novembre très pluvieux; heureusement que décembre a été plus favorable», explique Hervé Cazenave, le vigneron qui a réalisé le premier tri le 28 novembre. Pour cette cuvée hivernale 2013 de Pacherenc moelleux, la cave de Crouseilles a choisi comme parrains Christophe Agnolutto et Jean-Jacques Cripia. Tout un symbole! Christophe Agnolutto, meilleur coureur amateur français en 2005, coureur cycliste professionnel de 1996 à  2006, breveté en enseignement du cyclisme en 2007. Comme dans les vignes, le côté professionnel a ainsi été mis en avant. Quant à  Jean-Jacques Cripia, pour ceux qui ne le sauraient pas encore, c'est le célèbre comique du “Duo des Non” venu tout droit de Bourcagneux. Pour plus de précisions, Jean-Jacques Cripia l'affirme: «nul ne sait exactement où se situe Bourcagneux: certains assurent avec péremption et un sens inné de la géométrie que Bourcagneux est parfaitement au centre d'un triangle dont les sommets seraient Bordeaux, Biarritz, Perpignan et Clermont-Ferrand». Toujours est-il, c'est donc dans la bonne humeur que les derniers coups de sécateurs ont été donnés et que le raisin a été pressé. Loic Dubourdieu, l'oenologue de la cave de Crouseilles donne son verdict: le délicieux nectar extrait affiche un potentiel de 18°. Le travail de professionnel et l'humour devraient donner naissance à  une grande cuvée de l'hivernal! T.L.

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×