Publié le 26/03/2014 à 08h40 /

La FNSEA dans le vif du sujet

// Les travaux du congrès de la FNSEA, qui se tient à  Biarritz jusqu'à  demain, ont commencé hier mardi 25 mars. Cette première journée aura été l'occasion pour de nombreux responsables nationaux de découvrir sur le terrain la réalité de l'agriculture basco-béarnaise à  l'occasion des rencontres et de visites organisées par les sections spécialisées de la FDSEA des Pyrénées-Atlantiques. L'après-midi, une large part des débats a ensuite été consacrée aux opérations statutaires internes. L'examen des principaux dossiers d'actualité dont la réforme de la PAC, les États généraux de l'agriculture et la loi d'avenir ont ensuite alimenté les discussions (notre photo) et servi de thèmes d'interventions aux délégués des régions et des associations spécialisées.

Cette journée du mercredi 26 mars a débuté par le mot d'accueil du président de la FNSEA, Xavier Beulin, suivi des interventions des représentants du département des Pyrénées-Atlantiques: Bernard Layre, président de la FDSEA, et Georges Labazée, président du conseil général. Ces deux interventions permettront de cerner les principales caractéristiques de la Ferme 64, laquelle compte 429.200 hectares, dont 330.200 hectares de SAU et 99.000 hectares d'estives. Ces surfaces sont gérées par 12.000 exploitations agricoles et près de 120 structures gestionnaires de pacages collectifs. Le congrès de la FNSEA rentrera, ensuite, dans le vif du sujet: présentation du rapport d'activités, interventions des sections sociales précéderont l'exposé du rapport moral. Avant la pause déjeuner, les délégués procéderont à  l'élection du conseil d'administration et des commissions. Les travaux de l'après-midi seront essentiellement consacrés à  l'examen et aux débats sur le rapport d'orientation avec pour thème “Affirmer un statut de l'agriculteur et de son entreprise“ (en savoir plus).

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×