Publié le 02/06/2014 à 16h22 /

La FAO prévoit des marchés volatils en 2014/2015

// Avec de nombreuses incertitudes climatiques et les tensions politiques en Ukraine, les marchés agricoles durant la campagne 2014/2015 seront très instables, selon la FAO. La récolte devrait néanmoins être stable par rapport à  l'année passée, malgré une forte baisse de la production de blé aux États-Unis.

La FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture) prévoit des marchés agricoles instables pour 2014, selon ses premières estimations des marchés alimentaires mondiaux, publiées le 8mai. Les conditions météorologiques dans divers pays – auxquelles s'ajoute la perspective de plus en plus probable de voir émerger un nouvel épisode climatique d'El Nià±o – et les tensions politiques dans la région de la mer Noire rendent les marchés alimentaires plus volatils, constate la FAO. L'offre devrait rester à  peu près stable en 2014-2015 avec une production céréalière mondiale qui s'établirait à  2458 millions de tonnes, en recul d'environ 2,4% par rapport au record de 2013. Mais la demande devrait progresser: le commerce international pourrait atteindre des niveaux records en 2014, sous l'effet d'une offre abondante des pays exportateurs et de besoins accrus des importateurs traditionnels comme le Bangladesh, l'Indonésie et les Philippines. Dans l'ensemble, les stocks céréaliers mondiaux devraient rester à  des niveaux relativement confortables, estime cependant le rapport. Blé: forte baisse aux États-Unis Le département américain à  l'agriculture (USDA) s'attend, dans ses premières estimations de l'année, à  une baisse de 8% de la récolte américaine de blé (à  53,4millions de tonnes) en 2014-2015 par rapport à  l'année dernière, ce qui laisserait les stocks américains à  leur plus bas niveau depuis sept ans, en raison de la sécheresse et du gel qui ont affecté les cultures. Dans son rapport sur l'offre et la demande agricoles mondiales, publié le 9 mai, l'USDA estime que le stock mondial de blé ne devrait néanmoins pas être affecté par cette baisse, car d'autres pays verront leur récolte légèrement augmenter: l'Argentine (12,5 Mt), l'Union européenne (144,88 Mt) et la Chine (123 Mt) notamment. Les productions de l'Ukraine (20 Mt) ou du Canada (28,5 Mt) devraient être en recul. Pour le mais, le gouvernement américain s'attend en revanche à  une forte production, avec près de 354 Mt pour la récolte 2014/2015. Au niveau mondial, la production resterait quasiment stable après le record de l'an passé, à  environ 979 Mt. L'USDA anticipe des baisses de production pour l'Ukraine, le Brésil, l'Inde et l'Afrique du Sud, tandis que la Chine, l'Argentine, la Russie et le Mexique devraient voir leurs récoltes augmenter. En soja, le rapport prévoit une hausse de près de 6% de la production mondiale pour 2014-2015 à  près de 300 Mt, gràce à  une hausse des récoltes américaine et brésilienne. En revanche, le reste des oléagineux verrait sa production baisser de 4% à  cause de moindres récoltes de colza et de tournesol au Canada, en Ukraine, en Russie et dans l'Union européenne.

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×