Publié le 23/09/2014 à 10h24 /

Du soleil et des annonces aux Terres de Jim

// Sous un soleil d'été indien, les 300 hectares du site de Saint-Jean-d'Illac ont vécu quatre jours d'activités incessantes, du 4 au 7 septembre. Le plus grand événement agricole en plein air d'Europe, les Terres de JIM, a accueilli 200.000 visiteurs, selon les Jeunes Agriculteurs. Organisateurs de l'événement, ces derniers avaient pour objectif de mettre en lumière les enjeux des agricultures française et mondiale. Contrat rempli.

Lors de sa venue aux Terres de JIM, Manuel Valls a notamment promis d'oeuvrer pour la révision de la directive Nitrate à  Bruxelles. Une annonce qui a été plutôt bien accueillie par le monde agricole.
La manifestation a été marquée par la visite du Premier ministre et du ministre de l'Agriculture, samedi dernier. Pour son premier déplacement à  vocation agricole en tant que chef du gouvernement, Manuel Valls a clairement tenté une opération séduction. Il est venu donner un message de confiance envers le monde agricole, avec à  la clef, deux annonces majeures. Deux jours après la condamnation de la France par l'Europe sur la directive Nitrate, Manuel Valls a délivré un signal fort. «Le jugement devra être expertisé avant d'entamer la phase de négociation avec la Commission européenne», a-t-il expliqué. Le Premier ministre a surtout assuré vouloir oeuvrer pour une remise à  plat de la réglementation auprès de Bruxelles. «Nous travaillerons à  une adaptation de cette directive nitrates, dont l'approche normative a clairement montré ses limites». Alors que le climat s'était tendu autour de ce sujet dans les rangs des professionnels, cette annonce a été plutôt bien accueillie par le monde agricole. Les agriculteurs applaudissent l'initiative, mais attendent désormais des retombées concrètes «Adapter la directive Nitrate» Au cours de sa prise de parole, Manuel Valls a également évoqué l'idée que toutes les EARL pourront se transformer en GAEC sans restriction. «Les agriculteurs associés dans toute forme sociétaire — notamment les exploitations agricoles à  responsabilité limitée, les EARL entre époux — pourront se transformer en GAEC». Une annonce qui fait suite à  un accord de la Commission européenne en août. «Chaque agriculteur membre d'un GAEC bénéficiera des aides de la PAC au même titre qu'un agriculteur individuel», a précisé le ministère de l'agriculture dans un communiqué. Manuel Valls a enfin rappelé que les engagements sur la simplification des réglementations et des procédures, pris lors des États généraux de l'agriculture en février dernier, seront tenus. Rendez-vous d'ampleur mondiale, les Terres de Jim accueillaient également de nombreuses animations, tout au long de ce week-end. Véritable raison d'être de ces festivités, la 61e finale mondiale de labour a réuni plus de soixante concurrents originaires d'une trentaine de pays. Au programme deux disciplines, et un concurrent maximum par pays dans chacune d'elles. D'un côté, le labour en planches, avec charrue simple, et de l'autre, le labour à  plat, avec charrue réversible. La France repart avec une médaille de bronze dans la catégorie labour en planches pour Fabien Landré. Sur le labour à  plat, Yves Thiévon termine quant à  lui neuvième. Les deux représentants français étaient originaires de l'Ain. Vitrine festive Les JA ont aussi voulu faire de ces Terres de Jim une fête. Car dans cette période compliquée pour la profession, un tel événement est un formidable outil pour communiquer, et défaire l'agriculture comme le métier d'agriculteur de tous les préjugés et de la mauvaise image dont ils sont encore parfois victimes. Le public a ainsi pu se balader autour d'une carte de France végétale, dans les méandres d'un labyrinthe de mais, ou encore au milieu de l'espace découvertes pour les plus jeunes. Sans oublier l'ensemble des filières élevage, machinisme, et cultures végétales, ou encore le supermarché de produits régionaux, qui proposait des produits des 23 régions de France. S.Desgroppes et F. Brèthes

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×