Publié le 31/10/2014 à 15h55 /

Ce mercredi 5 novembre, les paysans disent “Non“ !

// Mardi 28 octobre, des délégations de JA des Landes se rendaient dans les principales enseignes de la grande distribution de l'agglomération montoise pour procéder à  un contrôle des étiquettes. Dans la soirée, des exploitants FDSEA-JA du secteur d'Oloron-Ste-Marie déversaient de la paille devant la sous-préfecture du Haut-Béarn. Deux jours plus tard, le jeudi 30 octobre, des agriculteurs du secteur de Pau se donnaient rendez-vous devant la villa Sainte Hélène afin de réveiller le préfet à  5h00 du matin Cette série d'actions préfigure en vérité la grande manifestation inter-départementale qui aura lieu le mercredi 5 novembre à  Pau.

Chaque jour, les paysans produisent en disant oui. Oui au défi alimentaire, oui à  la qualité, oui aux consommateurs, oui aux énergies renouvelables, oui à  l'innovation mais le 5 novembre, ils diront: non. Pas seulement pour dire non, mais pour se révolter face à  ceux qui critiquent sans savoir, à  ceux qui désespèrent sans discernement, qui confondent le confort moral et le possible, bref ceux qui jugent, ceux qui sont pétris de certitude De leurs certitudes faciles, communes mais souvent destructrices. «La France est un grand pays agricole qui peut ne plus l'être juste parce qu'on ne lui fait plus confiance. Ceux qui manifestent leur colère veulent tout simplement que leur pays leur ressemble, un pays travailleur, un pays créateur, un pays investisseur, un pays qui relève le défi du meilleur! Si on ne se bat maintenant, nous donnerons raison à  ceux qui pensent que l'agriculture n'a plus de futur» plaide Dominique Barrau, le secrétaire général de la FNSEA.

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×