Publié le 19/11/2015 à 15h00 /

Un étiquetage des produits à base de viande trop approximatif

// Les étiquettes sur les produits à base de viande ne sont pas toujours fidèles au contenu et peuvent être trompeuses, selon un rapport publié le 4novembre dernier par le Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC), qui se fonde sur des tests menés entre avril2014 et août2015 par ses associations membres dans sept États de l’UE (Belgique, Portugal, Pays-Bas, Italie, République tchèque, Royaume-Uni, Espagne).

Plusieurs tests ont été conduits dans les pays de l’UE.

Les dénominations sur les étiquettes sont parfois utilisées pour vendre aux consommateurs des produits de moins bonne qualité qu’annoncé, souligne le rapport. C’est le cas en Belgique, par exemple, pour le «filet américain préparé», qui doit normalement contenir au moins 70% de viande de bœuf, obligation contournée en utilisant cette dénomination pour des préparations dans lesquelles a été augmentée la proportion de viande de porc.

Le BEUC déplore également que le pourcentage de viande contenue dans les préparations, comme les brochettes, ne soit parfois pas indiqué ou soit incorrect. L’eau ajoutée à la préparation au-delà de 5% n’est pas non plus toujours spécifiée. L’association européenne note par ailleurs que l’étiquetage tire aussi parti de la zone grise de la législation de l’UE entre les produits ou les préparations à base de viande, seules les dernières pouvant contenir des additifs, comme des nitrates ou des sulfites. «Les États membres doivent mettre en œuvre les règles, mais c’est aussi à la Commission européenne d’établir un cadre et de travailler avec les autorités pour renforcer les contrôles».

 Connexion à l'espace Abonné

Nom d'utilisateur: et mot de passe requis
Mot de passe oublié ? ×