Publié le 23/09/2016 à 09h40 /

Pour la fête de la gastronomie, le canard landais va faire saliver Paris

// Portée par le conseil départemental des Landes, l’opération “Toqués de canards” destinée à relancer la consommation des produits de la filière palmipèdes se déroulera le samedi 24 septembre dans les jardins du Palais Royal à Paris dans le cadre de la Fête de la gastronomie la manifestation.

Michel Guérard, parrain de l’événement, et Hélène Darroze, qui y participera, se sont retrouvés pour échanger sur le canard fermier des Landes en juillet à Eugénie-les-Bains

Après avoir mobilisé cinq millions d’euros en faveur de la filière palmipèdes pour atténuer l’impact de la crise de l’influenza aviaire, le conseil départemental des Landes poursuit son soutien au secteur au moment où les premiers canards post vide sanitaire arrivent sur les étals.

Il a mis 300.000 euros sur la table pour organiser une grande manifestation de promotion du canard fermier des Landes, le 24 septembre prochain à Paris. Baptisé “Toqués de canards”, l’événement se déroulera dans le cadre prestigieux des jardins du Palais Royal.

«Très attaché à la production de foie gras, Henri Emmanuelli a souhaité que soit mise en place une action d’envergure, relate Odile Lafitte, présidente de la commission agriculture au conseil départemental. Il nous paraissait en effet indispensable, après la crise sans précédent que nous avons traversée, d’organiser une action de communication de grande ampleur pour relancer la consommation de canard fermier des Landes au moment de la reprise de la production».

L’idée d’adosser cette manifestation à la Fête de la gastronomie est venue tout naturellement. Initié en 2011 par le ministère de l’économie et des finances, en partenariat avec le ministère de l’agriculture, ce grand rendez-vous populaire permet aux professionnels de partager leurs talents et leurs savoir-faire, de sensibiliser au choix des produits et à la diversité des terroirs français.

Visibilité médiatique optimale

«Nous y avions déjà participé il y a quatre ans avec Qualité Landes et cela avait été un véritable succès, reprend Odile Lafitte. Nous avions attiré beaucoup de monde». Quand le conseil départemental a contacté la commissaire nationale de la Fête de la gastronomie, cette dernière avait d’ailleurs gardé un excellent souvenir de la première prestation des Landais et les a conseillés sur la conduite à tenir pour cette nouvelle participation.

«Il lui semblait que pour avoir une couverture médiatique la plus importante possible, le mieux pour nous était d’organiser quelque chose à Paris». Quant aux jardins du Palais Royal, «ils ont été vite choisis… C’est un lieu mythique culturellement et ils sont parfaitement placés à proximité du premier marché de Paris».

Annoncé comme l’un des événements phares de cette sixième Fête de la gastronomie, Toqués de canards réunira les plus grands chefs étoilés autour de joutes culinaires pleines de créativité, afin de réinventer la cuisine du canard. Pendant toute une journée, petits et grands pourront également apprendre à réaliser une terrine de foie gras ou des conserves maison, tout en prenant le temps de goûter et de déguster ce produit d’exception qui sera cuisiné par une trentaine des meilleurs chefs venus de toute la France.

Un plateau très étoilé

Sont notamment pressentis: Michel Guérard, Yannick Alleno, Alain Ducasse, Joël Robuchon, Pierre Gagnaire, Alain Passard, Alain Dutournier, Hélène Darroze, Jean Cousseau, Jean-François Piège, Thierry Marx, Michel Troisgros, Marc Veyrat, Pascal Barbot, Julien Duboué, Yves Camdeborde…

Pour réunir ce plateau d’exception, le conseil départemental a fait appel à Michel Guérard, le chef triplement étoilé de La Table des Prés d’Eugénie (Eugénie-les-Bains). «Comme il l’avait fait il y a quatre ans, il a accepté d’être le parrain de la manifestation, se réjouit Odile Lafitte. Il s’est donné à fond et nous lui en sommes très reconnaissants. Il a écrit personnellement à ses collègues chefs étoilés qui ont spontanément répondu à son invitation de venir défendre le canard fermier des Landes».

C’est d’ailleurs cette vague de solidarité que retient la conseillère départementale. «Cette action a fait naître autour d’elle un élan de générosité et de spontanéité auquel nous ne nous attendions pas». De bon augure pour la journée parisienne du 24 septembre…

Cécile Agusti